Apprendre à jouer de la batterie de manière efficace

« Organisation » et « discipline » pour une progression fulgurante à la batterie

Bonjour à toutes et à tous !

 

Aujourd’hui je vais vous parler d’un problème  que j’ai et je pense ne pas être le seul à l’avoir !

 

Il s’agit de l’organisation et de la discipline.

 

       

 

D’ailleurs lorsque je constate que je ne progresse pas, avec  un résultat plutôt médiocre, manque d’idée, je manque d’imagination dans mon jeu , je n’arrive même plus à jouer ce que j’ai su jouer auparavant, bref, je tourne en rond, lorsque j’analyse un peu cette période, je me rends compte que je me perds tout simplement dans ma façon de travailler la batterie.

 

Si vous aussi parfois, vous avez ce sentiment, remémorez vous vos séances de batterie depuis quelques temps, si comme moi vous vous apercevez que vous jouez de manière désorganisée, c’est à dire que vous ne vous imposez pas un travail précis, ne cherchez plus, c’est bien la raison de ce résultat médiocre.

 

Il est nécessaire de se structurer, pour travailler plusieurs choses à la fois et nous permettre de nous améliorer de la manière la plus efficace qui soit.

 

La batterie est un instrument qui demande une technique de poignets, de doigtés, une indépendance des membres (pieds et mains) mais aussi intellectuelle c’est-à-dire de jouer en pouvant vous concentrer sur autre chose en même temps, puis, pour finir il faut avoir une musicalité qui vous permettra de groover et d’avoir du feeling pour développer encore plus la créativité musicale.

 

Et je peux vous dire que si certaines personnes ont un don, d’autres (comme moi) et la plupart d’entre nous je pense ont besoin de travailler plus mais surtout de travailler de manière organisée.

 

Pour moi, c’était une de mes difficultés premières. Même encore maintenant, il faut que je « m’auto-surveille » pour ne pas dériver dans mes séances de travail, j’ai tellement de boulot, de choses à apprendre qu’il ne faut pas que je me disperse.

 

Jusqu’à maintenant, j’avais un travail à côté qui prenait un maximum de mon temps, mais pour cette année 2018 comme je vous l’ai spécifié dans un article précédent, je n’ai plus mon job et à mon âge retrouver un boulot n’est pas simple et en plus j’ai ce grand projet de vouloir me consacrer à 100% à ma passion grâce à mon blog et la musique, en tout cas je l’espère !

 

Du coup maintenant je n’ai plus aucune excuse alors je bosse tous les jours (sauf le dimanche journée OFF) . Mais il faut que je sois encore plus vigilant dans mon organisation.

 

Je vais donc partager avec vous ce que je m’impose et que peut-être cela vous servira à vous aussi.

 

Pour commencer je dissocie ce qui est nécessaire de travailler pour cibler mes exercices et gagner en efficacité.

 

  1. Échauffement 
  2. Technique des poignets et doigtés
  3. Rapidité
  4. Indépendance (pieds et mains)
  5. Rapidité pieds (grosse caisse)
  6. Endurance, régularité
  7. Musicalité, écoute
  8. Improvisation, solo

 

 

Cela fait beaucoup de choses. Cela veut dire aussi que tout ne peut pas être travaillé à chaque séance.

C’est pour cela qu’il faut une organisation.

 

La première chose à faire est de réfléchir à ce qui peut être travaillé en même temps sans se perdre.

 

Pour commencer, je préconise et donc je m’efforce de travailler sur plusieurs points à la fois, dès l’échauffement.

 

L’échauffement peut être couplé avec le travail des poignets et doigtés mais aussi avec l’indépendance. J’inclus systématiquement un ostinato, le plus simple, pour l’instant, c’est à dire grosse caisse sur les temps 1 et 3 et la pédale charleston sur les temps 2 et 4 (voir la partition ci-dessous), je joue donc toutes les noires de la mesure ainsi.

 

 

 

 

 

 

C’est d’ailleurs ce principe là que je préconise sur mon PACK « Acquérir l’indépendance à la batterie de manière efficace » que vous pouvez télécharger gratuitement en cliquant ici

 

Donc dans chaque séance j’intègre un échauffement avec un peu de technique doigtés et poignets ainsi que l’indépendance avec l’ostinato, un minimum de 15 minutes.

Si mon temps est limité entre 20 et 30 minutes alors je ne fais que ça pendant tout ce temps, car le reste demande nettement plus de temps pour être travaillé et développé.

 

Pour le travail de rapidité pieds et mains, de la musicalité, ainsi que pour pousser un peu plus loin le travail de l’indépendance et pour finir développer l’improvisation, il est nécessaire de réfléchir et analyser nos besoins en fonction du style que nous souhaitons aborder mais aussi en fonction de notre niveau bien sûr mais également en fonction de la période.

 

Une analyse régulière de notre niveau est nécessaire, et en fonction de l’objectif fixé, il faut définir un travail précis, étape par étape, ce qui n ‘est pas toujours évident si on est seul et que nous n’avons pas un prof  de batterie qui nous aide dans cette démarche.

 

Je procède de la manière suivante, si je souhaite apprendre un rythme ou le développer, j’analyse ce qui me bloque,  pour pouvoir travailler sur ce blocage. 

 

Il peut être complètement différent selon la période.  Bien souvent c’est ma main gauche  (ma main faible) qui me cause des soucis ou parfois le pied de grosse caisse , ou encore l’indépendance des membres. Une chose est sûr c’est souvent le problème de beaucoup de batteurs.

 

Nous avons pratiquement tous les mêmes problèmes et difficultés mais comme nous sommes tous différents, la façon de travailler peut varier en fonction de chacun d’entre nous.

 

Les exercices à travailler sont souvent les mêmes mais il faut les adapter.

 

Je sais qu’il est difficile de définir un plan d’action à soi même, mais nous n’avez pas le choix soit vous avez un prof de batterie ou un coach qui vous dirige soit vous vous structurez et vous établissez vous même les exercices qu’il faut bosser pour passer à l’étape suivante.

 

Depuis ce début d ‘année, je travaille de plus en plus des exercices qui sollicitent en priorité ma main gauche, car comme je l’ai dit un peu plus avant, elle me cause beaucoup de problème.

 

Voici deux exemples d’exercices que je bosse en ce moment qui en plus de travailler cette « horrible main gauche » chamboule mon cerveau. 

 

 

Main faible 02 18 1

 

Vous constaterez sur l’exercice N°1 que l’on commence par notre main faible (à inverser si vous êtes gaucher) cela implique un effort mental important, comme le dit Cedric Hilaire dans une de ses excellentes vidéos,  instinctivement nous sollicitons et commençons nos phrasés, nos rythmes enfin tout par notre main forte (droite pour moi). Donc notre cerveau à du mal à s’adapter lorsqu’on inverse tout.

 

C’est pour cela qu’en commençant les exercices par notre main faible et en la sollicitant plus que l’autre, cela nous demande une concentration importante dans un premier temps mais  le but est d’acquérir des automatismes pour pouvoir le faire sans effort, c’est à ce moment là que c’est « gagné ». En répétant ces exercices au minimum vingt fois de suite sans s’arrêter, tout en commençant doucement et en augmentant le tempo au fur et à mesure, vous intégrez l’endurance également.

 

En attendant, il faut bosser ! :/

 

En parallèle de travailler sur votre problème (la main gauche pour moi), il faut analyser et jouer le morceau, le break ou le fil que vous souhaitez acquérir.

Pour cela je vous conseille de retranscrire ou au moins tenter d’écrire une partie de la partition de la base du morceau, du break ou du fill.

 

La raison est en qu’en procédant ainsi vous mettez un maximum de chance de votre côté pour non seulement mieux comprendre ce que vous voulez reproduire car vous utilisez  « 3  Sens » nécessaires à l’apprentissage de la batterie mais pas que.

 

Utiliser l’ouïe, le touché, et la vue  ensemble vous permettrons d’augmenter votre capacité à mémoriser. Chacun d’entre nous mémorise plus facilement soi en touchant (par l’écriture) d’autre la vue (en lisant) ou d’autre en écoutant, dans notre cas pour la musique c’est même indispensable. 

 

Pour reproduire quelque chose à la batterie (rythme, fill, break etc…) il faut le chanter, donc avant il faut le comprendre, et bien en faisant cela vous mettrez toutes les chances de votre côté. 

 

Si vous êtes capable de chanter ce que vous voulez reproduire, alors vous pouvez tenter de le jouer mais pas avant.

 

Il faut également, comme je le dis un peu plus avant dans l’article, travailler son blocage (rappelez vous, ma main gauche pour moi).

 

Si vous procédez ainsi, forcément, vous progresserez, mais cela demande une discipline qui n’est pas simple à appliquer.

 

Pour ma part, je continue sur ce procédé, sur cette façon de travailler et je commence à sentir les effets, alors si marche pour moi, cela peut marcher pour vous !

 

Pour la rapidité, la musicalité et l’improvisation, j’aborderais le sujet sur un prochain article, alors inscrivez à la fin de l’article pour recevoir mon PACK et être informé de mon actualité (article, tuto, vidéo, conseils, partitions….)

 

Cet article t’as plu ? Alors Like le et partage le avec un max d’ami(e)s !  😉

 

Christophe SOLIVERES #FSB

 

 

 

 

La partition de batterie de « ELOÏSE » de Barry Ryan

Bonjour à toutes et à tous !

 

Aujourd’hui je vous présente une partition de batterie en plein milieu du mois car la demande est assez importante et un relevé de batterie par mois ne suffit pas.

 

Donc pour répondre à la demande de Jean Marie voici « Eloïse » de Barry Ryan.

 

 

Je tiens à vous informer que ce relevé j’ai pu le retranscrire grâce  Jean Marie qui a eu la gentillesse de me passer un fichier audio MP3, une version Karaoké sur la laquelle la batterie est mise en avant ce qui m’a permis de la retranscrire avec beaucoup plus de facilité qu’avec la version originale.

 

Comme vous pouvez l’entendre dans la version originale il y a des percussions classiques (timbale) et la caisse claire, le charleston et aussi les toms  qui sont par moment doublés.

 

 

j’ai donc effectué cette partition pour qu’un batteur puissent la jouer seul sans percussion, car peu d’entre nous on la chance de jouer dans une orchestration de ce type.

 

Donc j’ai substitué certaines parties pour qu’elles soient jouables par un batteur seul, d’où certaines adaptations de ma part.

 

 

Vous constaterez des changements de tempo avec le thème qui change également au milieu du morceau ainsi qu’une mesure à deux qui vient se glisser dans les premières mesures du pont (Bridge).

 

Si je n’avait pas eu ce fichier audio MP3 (version karaoké), je ne pense pas que j’aurais pu retranscrire cette partition batterie, elle est beaucoup trop noyée dans une grosse orchestration, merci à toi Jean Marie 😉

 

Voici le fichier audio de a partition

pour télécharger ce fichier , vous le trouverez plus bas dans cette page après le formulaire « acquérir l’indépendance à la batterie de manière efficace » 

 

J’espère que ce relevé de batterie vous plaira. 

 

Amusez vous bien ! 🙂

 

Ce relevé t’as plu? Alors Like le et Partage le avec un max d’ami(e)s !

 

Christophe SOLIVERES #FSB

Comment Jouer de la batterie un Maximum de temps chez soi

Bonjour à toute et à tous !

 

Aujourd’hui je vais vous parler de comment travailler la batterie chez soi sans déranger les gens qui nous entourent.

 

Et oui ! Malheureusement notre instrument est bruyant et même très bruyant !

 

 

Alors d’une part il faut jouer en fonction de nos voisins, mais aussi en fonction de notre entourage.

 

Soit nos parents,  soit nos enfants ou notre conjointe ou conjoint, suivant notre situation.

Bref, il y a toujours quelqu’un  que nous pouvons déranger. Jouer de la batterie pour travailler les moulins, le roulé, le frisé, ou répéter 10, 20 ou 30 fois un rythme, un fill, ou un exercice, c’est tout sauf agréable pour nos proches. 

 

Vous avez plusieurs solutions à cette problématique.

 

La première, que tout le monde connait mais qui n’est pas la plus économique c’est :

 

  1. La batterie électronique : Je ne suis pas un fan de la batterie électronique mais il faut admettre que maintenant avec la nouvelle technologie il y a eu d’énormes améliorations et je parle entre autre des peaux maillées et de la grande qualité en terme de sensibilité de la restitution sonore qui est vraiment impressionnante et je sais de quoi je parle puisque que j’ai vendu pendant plus de vingt ans, des DDRUM, ROLAND, YAMAHA,  ALESIS, KAT, Magic Drum, Over DRUM et bien d’autres. Je les ai toutes testées, dans tout ce choix , tout n’était pas bon, mais après plusieurs années, il y a eu un tri sélectif naturel qui à laissé le marché à une grosse marque « Roland » suivi par une autre grosse marque « Yamaha » , les autres sont bien ou pas mal mais restent en dessous de ces 2 marques qui ont de très gros moyens en plus d’avoir la qualité et la technologie qui vont bien. Seulement voilà, ce n’est pas la solution la plus économique. Je ne vais pas vous faire un comparatif de marques et de modèles sur cet article mais si vous le souhaitez alors laissez moi un commentaire à la fin de l’article. 

 

  1. Le Pad : Voilà la solution la plus économique.  Franchement même si vous avez une batterie acoustique ou électronique, je vous conseille d’avoir un pad pour bosser les rudiments et exercices, car même avec une batterie électronique si nous allumons la batterie pour bosser pendant 15 ou 20 minutes les exercices cela risque évidemment de tourner en improvisations en jouant tout et n’importe quoi pour s’apercevoir à la fin que nous avons finalement pas bosser assez l’exercice en question. Alors oui le pad est nécessaire car il évite les dérives et permet de bosser ce qui est nécessaire et indispensable. 

 

Voici des exemples de pads d’entrainements parmi tant d’autre (liens affiliés) :

 

 

  1. Les peaux maillées ou les peaux « Mesh » : Voilà pour moi La solution idéal.   Car si  vous cherchez une bonne batterie électronique il faut investir au moins 1500 € neuf ou d’occasion. Perso, je ne conseille pas les batterie électronique bas de gamme, il faut impérativement des peaux Mesh et une super sensibilité pour avoir un bon rendu. C’est pour cela que la solution des peaux Mesh sur une batterie acoustique est pour moi une solution  adaptée et je vais vous expliquer pourquoi.

 

 

Vous allez peut être me dire oui mais je veux garder ma batterie acoustique avec des peaux standard car je veux pouvoir jouer à tout moment  et acheter une deuxième batterie acoustique n’est pas la solution la plus économique autant achetée une électro.

 

C’est vrai, sauf que j’ai trouvé une astuce.!

 

Il y a deux possibilités soit vous êtes bricoleur soit vous ne l’êtes pas.

 

 

Je vais commencer par imager que vous n’êtes pas bricoleur : 

 

    • 1 er étape :

 

Regarder les annonces dans le bon coin ou autour de chez vous les brocantes ou vide grenier mais aussi les dépôts et magasins du style « EMMAÜS » « Cash Convertor » ou du même genre. Il faut trouvez 4 futs, une grosse caisse puis 2 toms et une caisse claire avec les supports, dans l’idéal il faudrait une pédale charleston et une pédale grosse caisse et un pied de cymbale, voire même les cymbales si possible.

Je vous assure que si vous faites le tour de ces magasins là ou des vides greniers je vous garantie que vous trouverez des choses à des prix imbattables. Le but de cette étape est de trouver un ensemble de 4 futs au moins avec accessoires (Grosse Caisse + Caisse claire + 2 ou 3 toms + pedale GC et charleston et un pied de cymbale droit ou perche peu importe) la qualité du son n’a aucune importance donc un bas de gamme peut très bien faire l’affaire, c’est même plutôt nécessaire pour réduire le coût. Vous verrez que vous pouvez trouvez tout ça pour 150 € voire même moins .

 

    • 2° étape :

Nettoyer et faire le point de ce que vous venez d’acheter pour vérifier que rien ne soit hors service, je vous recommande de le vérifier avant d’acheter bien sûr, mais une  deuxième vérification est parfois nécessaire. Faites le point pour voir si tout est OK  surtout au niveau des accessoires et de l’accastillage (coquilles, attaches toms, cercles …etc) Si les peaux sont HS c’est pas grave puisque le but est d’installer des peaux maillées. Si il vous manques des accessoires et bien continuez votre périple car maintenant vous savez où aller.  😉

Si vous trouvez des cymbales avec prenez les, ce sera toujours  ça, à ne pas acheter.

 

Faites le point sur les tailles des fûts de l’instrument que vous venez d’acquérir, soyez vigilant si c’est une très vieille batterie avant les années 70’s, surtout si c’est une marque Française ou Européenne car certaines tailles peuvent être introuvable. Un indice, si vous avez une peau Rémo ou Evans ou  Aquarian enfin une peau actuelle, installé dessus alors, c’est bon signe, elle est standard. 

 

    • 3° étape :

Maintenant que vous connaissez vos tailles, rendez vous chez votre magasin de musique préféré. Désolé c’est mon ancien métier qui ressort, puis parfois on peut tomber sur un super vendeur passionné qui saura vous conseiller, en plus souvent les prix sont pratiquement les mêmes que sur le Web. 

Si ce n’est pas le cas près de chez vous, voici des liens « affiliés » pour trouver les peaux Adaptées à votre nouvelle acquisition.

 

 

Sur ces liens je vous ai mis, différentes tailles de peaux « Mesh » pour les achats détaillés,  ou si vous avez trouvez un kit standard, vous avez le kit Remo 22, 12, 13, 16 + CCL pour moins de 60 €. 



 

Vous avez également des liens avec soit des cymbales en plastiques mais je ne suis pas fan, c’est pas du tout agréable à jouer et c’est bruyant mais ça a l’avantage d’être très économique. 

 

 

Sinon je vous recommande d’acheter des cymbales acoustique tout premier prix, on se fou royalement du son et même de la solidité. Vous verrez une crash à 26 € en 14 pouces et une paire de charleston de 14 pouces à 45€, si vous trouvez plus petit et moins cher, achetez les.

 

Il faut acheter 2 crashs identiques (même taille même modèle) ou une paire de charleston  en superposition sur le pied de cymbale et vous verrez que lorsque vous tapez dessous cela ne sonne pas et c’est volontaire car, je vous le rappelle, le but est de ne pas faire de bruit.

 

Pour le charleston, vous faites la même chose, il faut deux paires de charleston, lorsque vous l’installez sur votre pédale charleston, vous posez les 2 bottoms, l’une sur l’autre, puis sur le tilter de charleston vous installez les 2 top , l’une sur l’autre et vous resserez l’écrou du tiller pour le positionner sur la tige charleston par dessus les bottoms comme vous le feriez pour une paire de charleston standard. Si vous disposez déjà de cymbales crash et charleston, achetez la deuxième crash et/ou la paire de charleston de la même taille que celle que vous avez déjà.

 

 

Je vous laisse également quelques photos pour mieux comprendre.

 

 

Si vous faites le calcul vous pouvez en avoir pour moins de 300€ si vous n’avez aucun accessoires en votre possession au départ. Imaginez si vous disposez de différents accessoires ou futs, le budget en sera que réduit.

 

Maintenant si vous êtes bricoleur, j’ai une  astuce, vous procédez de la même manière que je viens de décrire  mais au lieu de chercher une batterie vous pouvez chercher des futs : un Tom médium ou aigüe,  une grosse caisse (je vous conseille le plus petit possible 16,18 ou 20) et une caisse claire avec les accessoires suivant : une pédale GC, une de charleston et un pied de cymbale.

Pourquoi un seul Tom car en le coupant en deux au milieu  en dessous de la coquille attache tom et en achetant une attache Tom + une coquille en plus, cela vous fera 2 toms (Tom médium et Tom bas).

La condition est que ce fut soit bas de gamme et avec des coquilles simples, c’est à dire non traversante (exemple : 5 ou 6 coquilles simples pour la peau de frappe et 5 ou 6 coquilles simples sur la peau de résonance).

 

Là pour le coup, le budget peut se réduire considérablement à une centaine d’Euros  pour l’ensemble des futs et accessoires.

Mais bien sûr pour cela il faut farfouiller, chiner dans les vides greniers, les magasins que j’ai cité un plus haut, ou sur le web (le bon coin…etc).

 

Je vous laisse quelques photos du kit muet que je me suis fait pour pouvoir bosser et donner une partie des cours que je vais donner. 

 

 

 

La grosse caisse un modèle que je me suis fait il y a quelques années (une bonne quinzaine d’année) avec un futs nu en Erable de la marque « Capelle » le Tom aigu et basse sont justement des futs que j’ai trouvé dans des vides Greniers pour 15 € les 2 (un tom de 10 pouces Tama et un fut plat Remo qui était en réalité une sorte de Bodhran monté avec des coquilles) j’ai ajouté un coquille attache Tom.

 

Si vous vous débrouillez bien vous pouvez  en avoir pour 200€ ou moins.

 

L ’avantage est le confort du jeu car c’est super agréable à jouer et très très silencieux, je vous assure que pour moi cela est Ma solution et je pense que cette solution est trop peu connu et pratiquement pas utilisé et c’est bien dommage. 

 

C’est pour cela que je vous en parle, en espérant que cela vous dévoile une solution, VOTRE Solution.

 

Laissez en commentaire pour me dire sur quel instrument vous travaillez, et si vous avez des soucis de bruit, de voisinage et si vous cherchez une solution ou si vous avez trouvé Votre solution.

 

Voilà j’espère que cet article vous aidera dans votre démarches.

 

Bon Chinage et bricolez bien !  🙂

 

Cet article t’as plu ? Alors Like le et Partage le avec un max d’ami(e)s !  😉

 

Christophe SOLIVERES #FSB

 

 

le relevé de partition batterie du Mois de Février

Bonjour à toutes et à tous  !

 

Voici le relevé du mois de février « the Prisoner » du très célèbre groupe de Hard des années « 80 »  ‘Iron Maiden

Photo par el_Silver



Cette partition de batterie m’a été demandé par « TOF », et je profite pour passer un message perso à  Jean marie, Michel et Philippe pour dire que vos demandes seront honorées

Je vais même faire exceptionnellement 2 relevés par mois pour que vous n’attendiez pas trop vos partitions.

 

En attendant je me suis encore une fois régalé pour effectuer cette retranscription, toujours à l’oreille et sans influence extérieur.

Si vous êtes intéressé pour que je vous propose une petite formation pour l’utilisation et la façon de procéder pour retranscrire des partitions de batteries, faites le moi savoir en laissant un commentaire à la fin de l’article.

Je vous assure que c’est super intéressant et enrichissant !

Cela m’a rappelé ma jeunesse la grande époque de ACDC,  Maiden, Trust, Dio, Scorpion avec son « Rock You Like a Hurricane » et non son « style loving you » que je ne peux plus entendre, LOL

Vous pouvez télécharger la partition en remplissant le formulaire ci-dessous

Voici comme d’hab, le fichier audio :

J’espère que ce relevé vous plaira .

Ce relevé t’as plu ? Alors Like le et partage le avec un max d’ami(e)s 😉

Christophe SOLIVERES #FSB

TUTO#10 « Enchainement des 4 Paradiddles ou Moulins » Un super exercice

Bonjour à toutes et à tous !

 

Aujourd’hui, je vous présente ma nouvelle vidéo « Enchainement des 4 Paradiddles ou Moulins ».

Il s’agit d’enchainer les 4 moulins de bases les N° 1, 2, 3 et 4 (binaires)

C’est un super exercice qui vous permettra de vous familiariser avec ce doigté qui est un mélange avec le frisé et le roulé.

Si au départ cela vous paraît difficile, ne vous inquiétez pas il faut commencer par les jouer indépendamment chacun à leur tour avec  l’ostinato GC/ charleston que je vous donne dans le relevé que vous pouvez télécharger GRATUITEMENT via le formulaire un peu plus bas.



Pensez toujours à commencer lentement, l’intérêt encore une fois n’est pas la vitesse. Il faut se familiariser avec ce doigté pour ensuite pouvoir aller plus vite.

Travaillez toujours avec le métronome.

 

Pour télécharger le relevé remplissez le formulaire ci dessous

 

Si vous le souhaitez, laissez un commentaire à la fin de l’article pour donner vos impressions et vos difficultés, on ne sait jamais, vous pourriez avoir un conseil astucieux qui débloque tout !  🙂

J’espère que ce TUTO vous plaira et surtout n’hésitez pas à le partager avec un max d’ami(e)s et Likez bien sur ! 🙂

 Christophe SOLIVERES #FSB

 

Tout dans la Nuance et moins dans la Puissance

Bonjour à toutes et à tous !

 

Aujourd’hui je vais vous parler de la nuance.

 

À mon avis, la nuance fait partie de la « musicalité » qui est pour moi l’un des trois piliers du batteur comme je l’ai préciser dans un de mes article qui s’appelle « L’Indépendance » cliquez ici pour lire cet ancien article.

 

Car sans la nuance, la musique ne serait pas ce langage universel que tout le monde peut comprendre.

 

 

Avec le temps, en voyant de nombreuses démonstrations de batteurs connu et reconnu, je me suis aperçu que tous ces très grands batteurs (excepté peut-être dans le jazz) pouvaient jouer très fort (en puissance)

 

J’avais donc tendance à jouer assez fort pour deux raisons, par mimétisme mais aussi car j’arrivai mieux à faire sonner ma batterie en tapant fort.

 

Puis les contextes dans lesquels je jouais n’étant pas les mêmes que ceux de ces grands batteurs, qui eux jouaient dans des grands salles et espaces avec une grande quantité de spectateurs (entre 200 et 1000). J’ai fini par comprendre que si je tapais trop fort cela devenait pénible pour tout le monde, aussi bien les musiciens que les spectateurs les plus proches. 

Et oui ! Quand on joue devant une soixantaine de personnes dans un petit bar, les conditions ne sont pas les mêmes, il faut s’adapter.

 

Je me suis parfois retrouvé démunie devant cette situation, n’ayant pas pris pour habitude de jouer à faible volume. 

Alors pour mieux s’adapter à n’importe quelle situation, il est nécessaire de se préparer et pour cela il faut apprendre à jouer en nuance.

 

Comme je l’ai dis un peu plus haut, la batterie est plus facile à faire sonner quand on tape fort, alors que si on joue doucement (à faible volume sonore) il y a un travail à faire pour faire sonner sa batterie, c’est plus difficile, en tout cas cela m’a demandé plus de boulot.

 

C’est pour cela que je pense que dès le début de l’apprentissage de la batterie, il est nécessaire d’apprendre à jouer à faible volume, car la dynamique et la puissance, seront naturellement travaillé par la suite, avec les accentuations. 

 

Instinctivement, nous allons avec le temps améliorer le son de notre batterie en puissance, sans même nous en rendre compte.

 

Donc je pense que la priorité est de se focaliser sur la nuance, en commençant par jouer à faible volume sonore et travailler le son sur notre batterie sans « taper comme une brute »  cela nous permettra également de pouvoir travailler comme il le faut, les accents.

 

Ainsi nous serons plus à même de jouer et surtout de faire sonner notre batterie quel que soit le niveau de volume sonore imposé. Nous pourrons nous adapter plus facilement à n’importe quelle situation, si comme moi vous êtes amenés à jouer plus souvent dans des petits endroits  (petits studios, bars, restaurants, petites salles des fêtes…) plutôt que sur grandes scènes (grands studios pros, grandes salles des fêtes, scènes en plein air, salles de concerts…).

 

Je pense que nous sommes plus nombreux à jouer dans les petits endroits que dans les grands endroits et c’est pour cela que j’écrit cet article.

 

J’ai constaté que de travailler son instrument « à faible volume » n’est pas instauré dans l’apprentissage de la batterie dans la plupart du temps, alors que très souvent j’entends les musiciens se plaindre de leur batteur car il joue trop fort.

On m’a déjà fait ce reproche là plusieurs fois. :/

 

Cela montre bien qu’il est très important de savoir jouer moins fort.

C’est une question d’habitude, donc pour moi il est indispensable de l’apprendre dès le départ, au moment de l’apprentissage.

 

Je suis actuellement en train de travailler sur une méthode pour apprendre et s’améliorer à la batterie de manière efficace. 

 

Cette méthode va reprendre tous les exercices standard mais la façon de les travailler sera différente.

 

En lisant plusieurs livres qui n’ont rien à voir avec la batterie, j’ai découvert des méthodes de travail qui sont vraiment efficace, je me suis dit qu’il fallait impérativement les intégrer dans l’apprentissage de la batterie.

 

Ces livres sont « la semaine des 4 heures » de Timothy Ferriss et « Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études » d’Olivier Roland, je vous conseille de les lire, ils sont très enrichissant. Je vous laissent les liens à la fin de cet article. 😉

 

Donc pour en revenir à cette méthode que je suis en train de mettre en place, je vous conseille de télécharger gratuitement mon Pack « acquérir l’indépendance à la batterie de manière efficace » cela vous donnera un avant goût de ma méthode. En remplissant le formulaire à droite ou à la fin de des articles.

 

Je vous l’expliquerai  plus en détails quand je serai dans la possibilité de vous la proposer, mais en attendant je vous propose ce fameux Pack, il peut être travaillé de manière différente suivant le niveau de chacun, il s’adresse aussi bien aux débutants qu’aux batteurs ou batteuses confirmé(e)s. 😉

 

Je vous encourage à me laisser un commentaire pour me dire si vous aussi, vous êtes ou avez été confronté au problème de puissance et qu’il n’a pas été facile pour vous de vous adapter.

 

Cet article t’as plu ? Alors Like le et partage le avec un MAX d’ami(e)s ! 😉

 

 

Christophe SOLIVERES #FSB

 

PS : Voici les liens qui, je vous le rappelle, sont des liens affiliés

« 2018 » 4 GRANDES RÉSOLUTIONS pour une Grande Année qui commence

Bonjour et bienvenue à toutes et à tous !

 

Aujourd’hui je vous écris un article un peu particulier, puisque d’une part, il participe au carnaval d’articles organisé par Magalie du « Blog Batteur Débutant » et d’autre part, car je voulais vous annoncer un GRAND Changement dans ma vie et donc également pour la vie de mon Blog « #FSB » . 

 

On peut dire que le sujet choisit par Magalie tombe à pic !

 

Puisque le sujet est le suivant : « Mon plan d’action pour progresser avec mon instrument en 2018 »

 

En plus des décisions que j’ai prise, il y a une coïncidence, une prémonition, une synchronisation, enfin quelque chose qui est plus qu’un hasard, 2018 est l’année de mes 50 ans.

 

Donc je vous explique comme je l’ai écrit dans ma présentation, depuis mon plus jeune âge, même si je n’ai aucun parents musicien ou mélomane, j’ai toujours été passionné par la musique.

J’ai d ‘abord commencé par la basse (2ans) pour très vite passer à la batterie.

 

J’ai eu l’opportunité de travailler dans un studio ORNANO (de répétitions et d’enregistrements ainsi que dans une salle de concert à Paris porte de Clignancourt).

Ensuite j’ai intégré l’équipe de « La Baguetterie » en 1992 toujours à Paris puis celle de Toulouse en 1997.

 

Donc, jusqu’à maintenant je travaillais dans le monde de la musique en restant un batteur passionné et amateur, car même si j’ai quelquefois joué en étant payé, je n’en ai jamais fait mon métier.

 

Puis en essayant de me mettre à mon compte dans un tout autre domaine (alimentation biologique), et après 3 ans comme  commerçant indépendant, (car malheureusement j’ai fait partie du grand pourcentage des sociétés qui ne passe pas la barre des 3 ans d’existence), il a fallut me reconvertir.

 

C’est à ce moment là que je me suis retrouvé dans le domaine de l’assurance. Aïïïe…. !!! ça pique !

 

Mais comme vous vous en doutez, c’est fini !

 

Après 5 longues années, j’ai réfléchi dans tous les sens, puis j’ai pris mon courage à deux mains, et voilà ma décision est prise.

 

2017 a été la dernière dans le domaine de l’assurance !

 

2018 est la grande année pleine de résolutions, pour moi. Je vais me consacrer  100% à ma passion, la musique et plus précisément à la batterie.

 

J’ai donc pris 4 grandes résolutions :

 

1. Jouer tous les jours de la batterie même si c’est 5 minutes, c’est quelque chose que je n’ai jamais réussit à faire en tout cas depuis 5 ans

 

Depuis que j’ai écrit cet article, j’ai respecter cette résolution et je joue  chaque jour au minimum 5 minutes et bien souvent, c’est plutôt une heure et demi. Malheureusement j’ai un soucis à mon poignet gauche une douleur sur la base du pouce au niveau du poignet qui m’empêche de jouer plus longtemps. Je dois aller faire des examens pour éradiquer cette douleur.

 

 

2. Intégrer une formation, ce qui est presque fait, c’est en cours.

3.Je vais donner des cours dans mon secteur (banlieue Toulousaine).

4.Développer mon blog pour d’une part, partager avec vous mes difficultés, mes rencontres, mon expérience, d’autre part, j’ai le projet d’un programme de formation pour apprendre, s’améliorer et se surprendre à la batterie, de manière efficace et toujours en s’amusant, ce qui est très important.

 

Vu mon âge, c’est une décision qui n’a pas été simple à prendre, mais c’est une décision qui a été murement réfléchit, il n’est pour moi, pas question d’attendre plus longtemps, la musique a toujours été dans ma vie et le restera jusqu’au bout.

 

Tant pis pour la sureté de l’emploi et place à la passion et à l’inconnu.

 

Je vais, je l’espère devenir professionnel.

 

Pour cela il faut que je retravaille la batterie à fond et tous les jours, d’où une des grandes résolutions « jouer tous les jours de la batterie», je vais  d’ailleurs m’arrêter là et aller jouer immédiatement, à tout à l’heure ! ………

 

Ça y est, ça fait du bien !

 

Cela fait des années (au moins 5 ans) que je ne fais pas ce que je voudrais  faire et je pense vraiment ne pas être le seul. 

Alors j’ai décidé de ne plus remettre à plus tard ce que je peux faire maintenant. 

J’ai 50 ans ans très bientôt et si je ne fais pas maintenant ce qu’il faut pour vivre de ma passion, je ne le ferais jamais, voilà pourquoi j’ai pris cette décision.

Comme je l’ai dit un peu plus tôt « c’est une décision murement réfléchit »  qui est loin d’être un coup de tête. 

Je n’ai pas choisi la solution la plus simple mais j’en avais vraiment assez de prendre des décisions uniquement basées sur l’aspect pécuniaire, et également de faire comme tout le monde ou plutôt de faire se qu’on attend de nous.

 

Pour résumer:

J’aurais tendance à vous dire, prenez des résolutions pour cette année 2018, quelqu’elles soient, et tenez les, même la plus petite des résolutions qui est prise, respectez la, c’est le début d’un changement et rappelez vous, le plus important et également le plus difficile est d’agir. 😉

 

Je ferais un article vers le mois de mai ou juin pour vous faire un bilan à mi parcours de cette grande année 2018.

 

Partagez vos résolutions pour cette année en laissant un commentaire à la fin de cet article.

 

Cet article t’as plu ?  Alors like le et partage le avec tes ami(e)s. 🙂

 

 

Christophe SOLIVERES #FSB

 

 

Cet article participe au carnaval des musiciens-blogueurs sur le thème :

« Mon plan d’action pour progresser avec mon instrument en 2018 » 

Organisé par le  Blog Batteur Débutant .

 

TUTO#9 « Analyse de style N°1 » une astuce pour jouer un shuffle à la GADD

Bonjour à toutes et à tous !

Voici  un petit et rapide TUTO ou je partage avec vous une astuce que je viens de découvrir lorsque Steve GAD joue un SHUFFLE.

C’est pas si  simple que cela en a l’air !

Cette rubrique ou plutôt ce TUTO que je pense renouveler régulièrement s »appellera « Analyse de Style ».

Laissez en commentaire à la fin de l’article, si vous aussi, vous avez quelques astuces que vous avez piqué sur de grand batteur, surtout s’ils sont simples.  😉

Christophe Soliveres #FSB

5 astuces pour personnaliser son jeu à la batterie

Bonjour à toutes et à tous !
 
 
Aujourd’hui je vais vous parler de  comment personnaliser son jeu à la batterie.
Très souvent nous parlons technique qui d’ailleurs indispensable pour progresser à la batterie.
 
 
 
Mais plus nous avons de technique et plus nous pouvons avoir tendance à oublier notre personnalité
et cela peut se ressentir dans notre jeu.
Donc dans cet article je vais tenter de vous sensibiliser et surtout de rappeler toute l’importance
de garder son identité .
En tirant bénéfice dans notre jeu de nos qualités mais aussi de nos défauts.
 
Je m’explique on cherche toujours à faire ou tenter de faire un maximum de choses de manière le
plus parfaitement possible. Le problème peut parfois être là et si le fait que cela ne soit pas parfait
était notre force ?
 
Je ne sais pas vous, mais il m’est arrivé plus d’une fois avoir eu l’impression que tous les cours et
exercices techniques que je travaillais à la batterie ne me servaient à rien.
Car une fois sur ma batterie avec d’autres musiciens j’étais perdu, plus d’idée plus de technique,
on a l’impression d’être un débutant, ce qui n’est pas péjoratif car si nous jouons depuis plusieurs
années, nous sommes sensés ne plus être débutant.
 
Cela marche souvent par palier, parfois on stagne ou on peut même avoir l’impression de régresser
et parfois on progresse énormément, c’est tout à fait normal.
 
Lorsque nous travaillons beaucoup la batterie, quand je dis « travailler », je veux dire travailler
des exercices techniques, la technique, l’indépendance, la rapidité, l’endurance, etc …
Nous pouvons avoir de très bons résultats et à force acquérir une bonne technique et super génial.
 
Mais lorsque nous jouons avec d’autre musiciens, il est à mon avis important de ne plus penser à la
technique, à  ce que nous avons appris en bossant notre instrument seul de notre coté.
Il faut penser « Musique », se concentrer sur la mise en place, le groove, la sensibilité, la nuance
et écouter tous les musiciens.
Ce n’est pas si simple car la batterie est un instrument bruyant et qui demande une sacrée dose
d’énergie, du coup nous pouvons vite nous faire dépasser par l’adrénaline, la surcharge de motivation.
Il m’est arrivé plus d’une fois d’arriver à une répétition avec une motivation à 200 % et donc
démarrer sur les chapeaux de roues, ce qui a surpris les musiciens avec qui je jouais,
du coup la répétition perdait au fur et à mesure en intensité avec la fatigue car l’énergie s’a épuise.
Je vais donc vous donner mes 5 astuces que j’ai acquis avec le temps.
 

1. Il faut être à l’écoute des autres membres du groupe.

2. Commencer une répétition sur la réserve, c’est à dire de ne pas se donner à fond dès le début 

il faut en garder en réserve pour la continuité de la répétition et monter crescendo.

3. Oublier et ne plus penser « Technique » , la technique doit sortir naturellement ne notre corps, quelque soit notre niveau 

4. Jouer dans la nuance en commençant par jouer doucement pour ajuster la puissance de notre frappe en

fonction des autres musiciens et non le contraire. Si tous les musiciens sont obligés de monter le volume

pour être entendu , alors il peut être nécessaire de taper moins fort sur notre batterie

5. Utiliser certain de nos défauts pour nous aider à jouer ce qu’il nous serait pas possible de jouer autrement. 

Il faut parfois user de notre esprit pour parvenir à nos fins sans en abuser bien sûr. Par exemple
si je n’arrive pas à jouer un rythme ou un fill de la manière traditionnelle, alors j’use d’une astuce
pour pouvoir le faire d’une manière différente.
Oui je sais ! Vous allez me dire c’est « tricher », bla bla bla…. 🙂
Mais ce qui compte c’est ce que nous entendons et si à l’oreille, ça sonne, alors pour moi c’est OK !
Cela ne marche pas avec tout, ça fonctionne parfois très bien et d’autre fois pas.
 
Je sais que certains d’entre vous ne seront pas d’accord avec ça, mais voilà justement une raison
de laisser un commentaire à la fin de cet article.
Que vous soyez d’accord ou non, vous est-il arrivé de tricher sur un plan ou un rythme et quel a
été le résultat ?
Est-ce que les autres musiciens s’en sont rendu compte quel a été leurs réactions.
Et enfin, est-ce que vous en usez voire même en abuser ?
 
En tout cas pour moi, ça fonctionne plutôt bien, ces tricheries sont parfois provisoires, et d’autres
plus définitives suivant le cas.
J’essaye quand même de les réduire un maximum au fur et à mesure, en travaillant de mon coté,
évidemment.
 
C’est une expérience que je vous conseille de faire  de temps en temps si vous ne le faite pas encore car cela peut
parfois vous surprendre sur vos capacités à faire certaines choses et vous pouvez même découvrir de nouveaux
plans ou même, de créer un style plutôt singulier, en gros vous aider à personnaliser votre style, trouver votre
propre style de jeu.
 
Cet article t’as plu ? Alors like le et partage le avec tes ami(e)s.
 
Christophe SOLIVERES #FSB

La Partition batterie de Janvier « History Repeating » de Propellerheads ft Miss Shirley Bassey

Bonjour à toutes et à tous !

Tout d’abord,  BONNE ET HEUREUSE ANNÉE  à vous tous !!!

Je vous souhaite que le meilleur et surtout plein de musique et de belles surprises !

J’en profite rapidement pour vous informer que pour moi l’année 2018, sera une grande année avec un Changement Important puisque je vais me consacrer principalement à mon Blog et à la musique.

Je ferais une vidéo et un article très prochainement pour vous expliquer tout ça !

Voici la partition de batterie du mois de Janvier : « History Repeating » de Propellerheads feat Miss Shirley Bassey

Ce titre m’a été demandé par « Ladydrummer »  sur le dernier relevé de Clapton en décembre dernier.

Il ne me reste plus qu’à retranscrire « Prisoner » d’ Iron Maiden demandé par « Tof »  sur le même relevé de Clapton et je serais à jour des demandes, donc surveille tes mails « Tof » !  😉

Si comme Ladydrummer Tof ou Michel souhaitez que je vous retranscrive la partie batterie  d’un morceau de votre choix, laissez le en commentaire à la fin de cet article, je le ferais avec plaisir 🙂

Pour ce titre que je me suis régalé à retranscrire,  j’ai au début du titre (entre la mesure 5 à 18 ainsi que les 5 dernières mesures) adapté la batterie avec le charleston, le Cross stick (CCL) et le Tom aïgu pour remplacer les percussions si vous n’avez pas de percussionniste dans votre groupe. Si vous avez un percussionniste pas la peine de jouer cette partie, évidemment.

Au niveau de la structure toutes les parties (intro, pré-couplet, couplet, refrain)fonctionnent par 4 mesures, la plupart du temps répété au moins 2 fois donc par tranche de 8 ou 16, donc pas de surprise en terme de structure.

Ce morceau est assez simple pour la structure mais il est important de bien assimiler le rythme principal qui doit être très fluide.

Et rappelez vous ces relevés que je retranscris tous les mois sont et restent gratuit, je continue pour cette année 2018 sur la même lancé, alors profitez-en !

Voici le fichier audio de la partition batterie 

 

Ce relevé t’as plu ? Alors like le et partage le avec un max d’ami(e)s ! 🙂

 

Christophe Soliveres #FSB

 

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...