comment Appréhender les breaks dans un rythme

Publié le Publié dans ARTICLES, Conseils et Astuces

Bonjour à toutes et à tous !

Aujourd’hui je vais vous parler des problèmes que j’ai rencontré et que je rencontre toujours d’ailleurs.

Comment appréhender les breaks et fills.

5946516405_9bf1b296b8_z

Car lorsque l’on joue un rythme qui n’est pas simple pour nous, c’est bien entendu, encore moins simple de jouer les breaks sans accélérer ou ralentir.

Il faut donc les appréhender à l’avance pour éviter tous ces problèmes de tempo et éviter de se planter littéralement.

La première chose que je fais,  c’est comme je l’ai déjà écris dans certains de mes articles connaître le morceau par cœur, au moins l’avoir dans la tête, si je ne le maîtrise pas totalement au moins se souvenir de la structure.

La deuxième, avant toute chose,  c’est de jouer le morceau sans les breaks, de manière à le jouer instinctivement, sans réfléchir.

Ensuite j’intègre certains breaks qui me semble les plus simples ou les plus abordables pour moi. En les travaillant avant, évidemment

Il faut, pour bien faire, pouvoir jouer le morceau sans réfléchir au rythme, de manière à concentrer sur le break à venir.

Une petite astuce, lorsque je joue un morceau et que je peux parler en même temps à quelqu’un c’est que je peux me concentrer sur autre chose que le rythme que joue.

Alors toute mon attention peux se consacrer au break qui doit être joué en suivant.

Lorsque je me concentre sur le break je le chante dans ma tête, tout en jouant le rythme. et à plusieurs reprises si il le faut, en mimant le doigté du break (en m’imaginant en train de le jouer).

Bien entendu je bosse tous les breaks avant, il s’agit là d’intégrer les breaks dans le rythme.

Je joue le morceau, en répétant le break à jouer  une mesure sur deux ou sur quatre suivant la longueur et la difficulté du break.

Je fais cela sur chaque break, si j’ai des difficultés à les jouer car si cela ne me cause aucun problème, donc pas de travail particulier, juste le jouer plusieurs fois pour être sur de bien le jouer.

Pour les breaks, plus difficiles et notamment ceux qui commence après le premier temps de la mesure, je joue la grosse caisse en noire sur tous les temps, pour m’aider dans un premier.

La difficulté étant différente pour chacun d’entre nous, je vis vous donner un exemple de break et comment je le travaille, avec partitions et fichiers audio.

Voici l’exemple d’un rythme :

rythme 1

 

Avec un break (en contre temps) à jouer :

Break 1-1

 

  1. PREMIÈRE ÉTAPE

Comme il est en contre temps, moi dans un premier temps j’intègre la grosse caisse sur le temps :

break 1 GC sur le temps-1

 

C’est déjà un peu plus facile à jouer! Sourire

2.   DEUXIÈME ÉTAPE

Je peux également jouer le charleston à la pédale en croche, un peu plus difficile ;

break 1 HH pédale à la croche-1

 

3.   TROISIÈME ÉTAPE

Je rajoute le charleston joué à la pédale  à la croche + la grosse caisse à la noire sur le break :

break 1 GC sur le temps hh pédale à la croche-1

 

OUI ! ça complique un peu mais parfois même ça peu bizarrement vous le simplifier aussi ! Surpris

4.    ENFIN LA DERNIÈRE ÉTAPE

Elle est facultative, cette étape mais elle peut vous aider à encore mieux maîtriser le break.

C’est d’alterner le break d’origine avec les trois étapes que je viens de vous citer, en l’intégrant dans le rythme bien sur, comme sur la partition qui suit avec le fichier audio.

exemple Break N°1-1

(à la fin j’ai rajouté un mesure du rythme qui n’est retranscrit sur le fichier audio)

IMPORTANT :

Rappelez vous, toujours, qu’il ne faut pas vouloir jouer trop vite.

Commencez par le jouer à un faible tempo sur lequel vous êtes à l’aide et augmenter le, au fur et à mesure.

CONCLUSION :

Si vous suivez ce processus, vous pourrez, non seulement, maîtriser le break, mais le jouer de plusieurs façons.

Il ne faut pas forcément travailler tous les breaks comme ça, mais ceux qui vous causes problèmes, de manières à les maîtriser et à les jouer à votre façon.

Cela demande beaucoup de travail, mais il n’y a pas de secret, il n’y a que ça qui paye (le travail), en même il y a pire comme travail  !!!

Une petite information supplémentaire, j’ai rajouté une question dans mon petit questionnaire musical,  merci de bien vouloir  répondre à ce questionnaire. Sourire

Si cet article vous a plus, Like le et partagez le avec vos ami(e)s !

Musicalement.

 

Christophe.

Enregistrer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Recherches utilisées pour trouver cet article :les breaks a la batterie

Une réflexion au sujet de « comment Appréhender les breaks dans un rythme »

  1. Je pense que ce qui est fondamental également c’est d’être décontracté et préparé juste avant le break, préparer sa position, le mouvement à venir, ne pas réagir au dernier moment (on est alors sûr de perdre le tempo si on se « surprend soi même ») mais vraiment se préparer avant.
    C’est une chose qui la plupart du temps vient tout à fait naturellement, sauf si justement le break est très difficile 😉

    « Car lorsque l’on joue un rythme qui n’est pas simple pour nous, c’est bien entendu, encore moins simple de jouer les breaks sans accélérer ou ralentir. »

    Je pense qu’un break peut être bien plus simple que le rythme, voire même être un silence, dans quel cas ce serait un moment bien plus simple

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *