ARTICLESConseils et Astuces

Comment développer “son propre Style de jeu batterie”

Posted

Bonjour à toutes et à tous !

Dans la continuité de mes 2 derniers articles, ou plutôt de mon dernier article en 2 parties.

Aujourd’hui je vais parler de comment développer son propre style de jeu.

faire sonner sa batterie style Kamal aboul Hosn

Car pour avoir son propre style, il faut trouver son propre son (ce que j’ai aborder dans mes 2 précédents articles) mais aussi avoir sa façon de jouer de faire sonner votre batterie, son feeling, sa touche personnelle et c’est cela que je vais aborder dans cet article.

Quand nous débutons, nous copions les groupes et les batteurs et c’est tout à fait normal, c’est même très bien!Clignement d'œil

Je dirais même plus c’est inévitable et c’est même indispensable pour pouvoir  faire les premiers pas vers une personnalisation de votre jeu.

Bien sûr,  il y a dans un deuxième temps un travail de recherche, mais il faut une bonne base de connaissances et d’acquis pour développer tout ça.

C’est un peu comme préparé un cocktail, vous apprenez un maximum de choses, fills, breaks, plans, rythmes déjà existant, puis vous mettez tout ça dans un shaker (votre tête dans ce cas précis, LOL), vous secouez énergiquement vos méninges et vous créez un cocktail inédit et jamais vu ou presque “Votre style de jeu”

De toutes façon tout ce que vous copier, vous permet de l’apprendre, c’est après que vient la subtilité de personnaliser les plans ou rythmes qui vous inspires.

Le groupe et musiciens avec vous jouez, vont également influencer votre style automatiquement.

Plus vous apprenez des plans et des rythmes d’autres batteurs, plus votre palette de savoir va s’agrandir, vos connaissances seront donc plus grande et plus vous aurez les armes pour personnaliserez votre style.

Et  si en plus vous êtes curieux, et notamment en terme de sonorités, cela ne fera que multiplier la vitesse et la rapidité à laquelle vous marquerez votre propre style de jeu, et par conséquence votre propre son.

Donc Pour moi, plus on apprend des plans, fills et rythmes, plus on enrichie son jeu, et plus on enrichie son jeu plus on développe nos connaissances.

Tous les  batteurs vous dirons qu’ils ont piqué des plans à d’autres batteurs  et même de très grands batteurs reprennent des plans d’autres batteurs de la génération précédentes, et ils ne s’en cachent pas.Tire la langue

C’est encore plus accessible et rapide  maintenant grâce à internet, merci « You tube », alors il ne faut pas se gêner, reprenons tous les plans, rythmes et autres, cela nous servira  par la suite.

Jeter un œil sur des vidéos d’anciennes générations de batteurs du type Budy Rich, Bernard PURDIE, gene Kruppa, John Bonham, Billy Cobham, Stewart Copeland et j’en oublie plein, forcement, je ne peux pas tous les citer (en cliquant sur chacun des  noms vous aurez un lien pour visionner une vidéo du batteur).

Vous vous apercevrez qu’ils ont influencé les batteurs de la générations suivantes tout comme eux même se sont influencé d’autres batteurs plus anciens.

Conclusion :

Alors, il ne faut surtout pas hésiter à reprendre, plans, rythmes, fills et en plus, sans modérations, cela ne peut être que bénéfique.

Et avec le temps, on finit toujours par trouver ses marques, pour finir par créer notre identité musicale.

Je profite de cet article pour vous donner la parole via un commentaire en fin d’article, pour vous aidez si vous le souhaiter, à décortiquer un plan ou un rythme, faites la demande et si je peux vous aider, je le ferais avec plaisirSourire

Cet article vous a plu, alors Likez le et partagez le avec vos ami(e)s

Christophe FSB.

Enregistrer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Recherches utilisées pour trouver cet article :style du baterrie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *