ARTICLESConseils et Astuces

Comment ne plus planter vos Concerts (Article invité de Laurent)

Posted

 

Bonjour à toutes et à tous !

Aujourd’hui je vous présente un article que Laurent VEYRAT auteur du blog « Batteur Extrème » a eu la gentillesse de me proposer. Quand je l’ai lu, il m’a semblé très intéressant de vous le faire partager. 

Cele nous est  arrivé à tous à un moment ou à un autre de nous louper une partie d’un concert, voici donc l’analyse de Laurent.

Bonne lecture !!! 😉

 

Christophe #FSB                                     

 

 

Comment ne plus planter vos concerts ? la solution…

 

Quand on est batteur et plus généralement musicien, on est souvent amené à faire des concerts et à jouer devant un public. Les gens, les lumières, le son, tout est différent de l’endroit où l’on a l’habitude de jouer. 

Ça peut entrainer beaucoup de stress et vous faire perdre les moyens en plein concert, ça vous est sans doute déjà arrivé ? et je sais par expérience que c’est très déstabilisant et très frustrant de partir d’un concert en ayant l’impression de l’avoir raté. 

Dans cet article je vous propose d’identifier les causes qui pourraient être à la source de votre concert raté et ensuite je vous proposerais des solutions pour y remédier efficacement et durablement. 

Les causes :

Manque de préparation : 

Vous manquez de temps :

Comme le bac ou tout autre examen, un concert doit être préparé plusieurs jours, plusieurs semaines voire plusieurs mois à l’avance. C’est pourquoi vous devez intégrer la préparation du concert dans votre planning hebdomadaire. 

Malheureusement le temps est une ressource limitée et certains d’entre nous ont des semaines très chargées. Le temps passe jusqu’au jour J et c’est là que vous remarquez que vous n’avez pas assez répété ! Aie 

Vous n’avez pas envie de répéter :

Le concert vous procure sans doute de la joie mais lorsqu’il s’agit de s’entrainer sur le morceau alors ça devient plus compliqué ! je vous comprends on a tous tendance à faire uniquement les choses qu’on aime. Cependant si vous voulez faire un bon concert alors il vous faudra répéter de nombreuses fois.

Le morceau de musique est trop dur à jouer :

Parfois on veut se tester en essayant de jouer un morceau plus compliqué que d’habitude. Le risque ? abandonner.

En effet si la musique est trop rapide ou si les breaks sont trop complexes pour votre niveau actuel alors vous aurez probablement du mal à le jouer correctement. La solution ? changez de morceau.

Vous négligez les parties complexes :

Quand on essaye plusieurs fois un passage qui ne passe pas on devient négatif et on a tendance à délaisser cette partie. Le jour du concert la partie difficile sera toujours autant difficile et ça ne passera pas, comme pendant les répétitions :/

Vous ne travaillez pas avec le métronome :

Vous jouez peut-être votre morceau en entier mais à chaque fois vous sentez que vous êtes décalé… avez-vous pensé au métronome ?

Vous n’écoutez pas la musique ou les autres musiciens :

Vous n’êtes centré que sur vous et vous oubliez d’écouter la musique. Il y a alors de grande chance pour qu’un décalage se crée tant au niveau du tempo qu’au niveau volume sonore. 

Changez de point de vue : adaptez-vous à la musique plutôt qu’attendre que la musique s’adapte à vous !

Volonté d’être parfait :

Vous ne vous sentez pas à la hauteur :

Parfois il est difficile d’assurer un concert quand on a cette petite voix dans sa tête qui nous dit « tu ne vas pas y arriver » « tu t’es foiré la dernière fois en répétition alors tu vas te foirer encore ici aujourd’hui ». 

On a tous au moins une fois eu ce genre de pensé, c’est un trait humain ; malheureusement ça peut vous faire perdre les moyens en plein concert et tout gâcher.

Vous voulez à tout prix respecter la partition :

C’était un de mes plus grand problème quand je jouais avec mon orchestre. J’avais de grosse responsabilité car je devais avoir un tempo stable, je voulais assurer. Je suivais donc à la note près tout ce qui était écrit sur la partition. 

Le risque quand on fait ça c’est d’être uniquement focalisé sur ce qui est marqué et d’oublier tout le reste (les musiciens, le chef d’orchestre, voire la musique en elle-même) et de continuer à jouer tout seul. Ça m’est arrivé plusieurs fois de continuer à jouer alors que le chef d’orchestre avait stoppé la musique ; s’en suit un grand moment de solitude :’(

Vous voulez montrer au public que vous êtes un bon batteur :

Ça part d’une bonne intention, en effet vous voulez donner le meilleur de vous-même afin d’être perçu comme un bon batteur. Cependant ça peut devenir dangereux quand ça tourne à l’obsession, lorsque vous ne jouez QUE pour montrer au public vos talents. Vous en ferez trop et ça deviendra agressif pour le public.

Vous n’acceptez pas de commettre des erreurs :

La moindre erreur pendant votre concert vous frustre ? vous ne pensez qu’à ça tout le reste de la musique et du coup vous jouez avec moins d’enthousiasme ? 

Une seule petite erreur peut venir ruiner toute la préparation réalisée en amont et anéantir votre concert, c’est dommage quand même non ?

Vous anticipez la mesure d’après : 

Vous n’êtes pas dans le moment présent :

En tant que batteur on vous a surement appris à anticiper la mesure suivante pour ainsi éviter d’arriver paralysé sur la mesure suivante. Le problème c’est que vous concentrez toute votre énergie mentale sur la mesure d’après et vous négligez ce que vous êtes entrain de jouer en ce moment.

Vous avez peur d’oublier ce qu’il y a à jouer à la mesure d’après :

La peur d’oublier ce qu’il y a à jouer après vient probablement d’une volonté de tout contrôler. Là encore le risque c’est de vous faire envahir par cette peur et d’être déstabilisé sur ce que vous jouez en ce moment.

L’environnement qui change :

Quand vous montez sur scène tout change comparé à votre petite salle de répétition. Si vous n’avez pas l’habitude de ces changements ça peut être perturbant et vous faire perdre vos moyens. 

Voici les 4 choses qui changent sur scène :

  • L’espace
  • Le son
  • Les lumières
  • Le stress

Pour en savoir plus consultez mon article : « les 4 différences entre salle de répét et salle de concert »

 

Comment remédier à ça ?

Répétez encore et encore 

 

Travaillez avec le métronome pour la stabilité :

Pour assurer votre concert vous devez maitriser la stabilité du tempo, tout repose sur ça! Pour y arriver il faut donc répéter avec le métronome en vue 😉

Repérez les passages difficiles, travaillez-les ou simplifiez-les :

Dans tout morceau de musique il y a des passages plus compliqués que d’autres. Vous avez 2 choix selon l’envie et le temps dont vous disposez :

  1. Travailler les passages compliqués : avec le métronome, en ralentissant le tempo, en coupant la mesure pour travailler chaque partie…
  2. Simplifier les passages compliqués : enlever les crashs, garder uniquement le premier coup du double coup grosse caisse, changer un sextolet en 4 doubles croches…

Ne vous arrêtez pas à chaque erreur :

Quand vous répétez un morceau il vous est certainement déjà arrivé de vous arrêter en plein milieu et de vous dire : « merde faut que je recommence tout depuis le début ». Avec cette approche vous bloquerez toujours au même endroit sans jamais pouvoir passer à la mesure d’après

Le fait de recommencer à chaque fois toute la musique vous fait perdre un temps considérable et malheureusement vous ne progressez pas (ou très peu en tout cas).

L’astuce est de travailler la partie où vous peinez avec le métronome ou en la simplifiant. Si aucune de ces solutions ne vous convient vous pouvez toujours vous laissez « foirer » la mesure difficile et reprendre normalement juste après. L’intérêt de cette approche est de jouer toute la musique sans interruption. 

En concert vous ne pourrez pas revenir en arrière ou stopper la musique et dire : « attendez, attendez je me suis trompé, on recommence », même si c’est très tentant 😉

Evitez de répéter le jour même : 

Ça va vous faire angoisser :

Vous voulez sans doute perfectionner un break ou avoir un tempo plus stable, mais est-ce le bon moment pour travailler ça ? il fallait y penser avant le jour J non…

En effet le jour du concert est un jour particulier et soumis à un stress élevé. Evitez donc de vous mettre encore plus de stress en essayant de rattraper les répétitions annulées ou ratées.

Vous aurez encore plus de pression si vous répétez le jour même et que ça passe pas !

Détendez-vous avant le concert :

Pour accéder à toutes vos capacités intellectuelles (oui le batteur réfléchit parfois !), émotionnelles et physiques il faut aborder le concert en toute sérénité.

Pour vous détendre vous pouvez :

  • Vous faire masser
  • Prendre un cocktail (mais pas trop !)
  • Faire du sport
  • Regarder un film

Bref plusieurs heures avant le concert prenez du temps pour vous avec une activité qui vous fait plaisir.

Arrêtez de vouloir jouer mieux :

Vous ne pouvez pas augmenter votre niveau selon votre envie :

Le niveau que vous avez à ce moment-là est fixe, vous ne pouvez pas le dépasser par la simple volonté, alors acceptez-le et faites de votre mieux.

Si vous êtes débutant ça peut être frustrant de jouer un concert en ayant un tempo instable ou en jouant de façon monotone. Cependant c’est votre niveau actuel et vous devez faire avec, vous verrez qu’à la fin du concert votre niveau aura sans doute augmenté naturellement du fait simplement d’avoir joué le concert.

Cessez de vous comparer :

En voulant jouer comme tel ou tel batteur vous vous conduisez tout droit à la frustration. Le batteur en question a certainement des qualités que vous appréciez et que vous souhaitez avoir. 

Mais n’oubliez pas que vous aussi vous avez des qualités que lui n’a peut-être pas. Misez tout sur vos qualités et jouez selon votre propre style.

Acceptez vos erreurs :

Tous les batteurs font des erreurs, même les plus grands. Je dirais même que ce sont les plus connus qui font le plus d’erreurs. 

A chaque erreur tirez-en une leçon pour ne plus la reproduire. C’est comme ça que vous vous améliorerez et que vous jouerez des concerts de dingues 😊

Profitez du moment présent : 

Ne pensez pas à la dernière mesure du morceau :

Quand je jouais avec mon orchestre ou avec mon groupe j’avais une forte tendance à me demander comment j’allais terminer le morceau alors que la musique n’avait pas encore commencé. Le problème c’est que pendant tout le long du morceau il y avait cette tension intérieure qui m’empêchais de jouer comme je le voulais vraiment. A la fin du morceau j’étais soulagé et je me disais : « ah enfin, ça va c’était pas si mal ! »

Concentrez-vous sur la musique, sur les autres musiciens présents et tout ira bien. 

Utilisez la visualisation :

Imaginez-vous entrain de jouer sur scène comme vous le voudriez :

Votre pensée crée votre réalité. Avant de monter sur scène prenez un moment pour calmer votre esprit et pensez à comment se déroulerait votre concert « parfait »…

Voilà comment se déroulerait mon concert « parfait » : 

Je monte sur scène, le public m’applaudit, j’ai une énergie de dingue et mon enthousiasme est au plus haut. Je joue du Offspring, je m’amuse, je sue, j’improvise les breaks et je jongle avec mes baguettes. A la fin je lance mes baguettes au public et je me jette dans la foule 😉

Votre concert ne sera pas exactement comme vous l’auriez imaginé mais vous monterez sur scène avec plus d’assurance et donc plus de chance de le réussir.

Pensez à la joie ressentie du public et aux applaudissements à la fin :

Vous jouez en concert pour vous mais aussi pour votre public. Vous voulez que votre public profite à max alors donnez-vous à max. Le public vous remerciera d’autant plus qu’il aura apprécié.

Qu’est-ce qui est le plus difficile pour vous quand vous jouez des concerts ?

 

Photos dans lordre : photo temps (geralt) photo concert (StockSnap) ; photo partition (ErikMi) ; photo détente (jill111) ; 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

9 réflexions au sujet de « Comment ne plus planter vos Concerts (Article invité de Laurent) »

  1. Bonjour Christophe,
    J’adore lire vos commentaires parce qu’ils reflètent la vérité . J’ai 63 ans 5 années de batterie à mon actif et depuis 1 an je joue dans un groupe de blues (1 chanteuse,2 guitaristes,1bassiste et moi même )et j’ai de nombreuses questions à vous poser.
    Quel set de batterie conviendrait pour du blues et du jazz ?
    Les musiciens qui jouent avec moi sont un plus jeune que moi avec plus d’expérience alors il m’arrive souvent d’être un peu frustré quand on me demande des morceaux que je ne maitrise pas malgré que continue à reprendre des cours de batterie jazz il me manque la technique pour enchaîner des breaks sur des morceaux de blues ce qui me met un peut le morale à plat et qui me donne envie d’arrêter la musique et là que pourrait-on faire ?
    je vais en rester là pour aujourd’hui
    Bonne soirée
    Musicalement
    Jean-Pierre

    1. Bonjour Jean Pierre ! Merci pour tes compliments, merci de me tutoyer, je préfère 🙂
      Pour jouer du jazz les tailles adapté et généralement utilisées sont 18,10,12,14
      pour le Blues je dirais plutôt du 20,10 12 14

      en 3 futs 18 12 14 et 20 12 14

      Je sais que plus le temps passe et moins nous avons tendance à bosser les rudiments et exercices d’indépendance mais il ne faut pas oublier de les bosser, cela te permettra de t’améliorer à enchainer break, fill sur des rythmes.

      regarde ce Tuto#4 Comment varier vos fills http://faire-sonner-sa-batterie.com/tuto-4-comment-varier-vos-fills/

      Bonne continuation Musicalement.

      Christophe #FSB

    2. Salut Fischer,
      ne te décourage pas, si possible simplifie ton jeu pour le moment.
      Le public est capté par la chanteuse et le guitariste, ils ne s’occupent pas de toi tant que tu assure le tempo de base.
      Colle toi au bassiste, regarde-le.
      Ne pense pas à la difficulté qui arrive, juste assure le moment venu.
      Ouais! facile à dire, mais souvent ça passe tout seul.

      Keep on Groove
      Yves le vieux grigou (63 ans aussi)

  2. Bonsoir Christophe, tes articles sont toujours intéressants et agréables à lire.
    Merci à Laurent pour ses conseils judicieux.
    J’aimerais ajouter mon grain de sel à cet excellent article.
    Pensez à la cohésion du groupe; 10 minutes avant d’entrer en scène soyez ensemble en coulisses, entres potes, à discuter de tout et de rien, SAUF des difficultés des morceaux. Il est trop tard pour penser à corriger quoi que ce soit. Et beaucoup trop tard pour être dans la queue au bar!
    Personnellement, je trouve que je joue mieux si je le fais pour quelqu’un du public, une amie, la petite rousse en bleu, un pote qui s’est déplacé pour nous voir… juste y penser avant de commencer. Je trouve que ça atténue l’effet de masse du public ( je vous le souhaite, le public en masse) tous ces inconnus sont en attente, certains avec un esprit critique, il y a peut être un producteur parmi eux… Jouer pour une personne, me rend toute l’assemblée amicale.
    Pour moi, ça fonctionne.
    Keep on Groove

    1. Salut Yves,
      Merci pour ce partage, complètement d’accord avec toi sur le fait de jouer pour quelqu’un, ça donne vraiment beaucoup plus d’enthousiasme 🙂

  3. Salut Christophe,
    Excellente analyse des faits et bonne approche des solutions à adopter. Les commentaires vont de pair et amènent aussi des solutions personnelles issues des expériences de chacun.
    Je ne peux amener mon grain de sel à cette discussion, étant donné que je n’ai encore jamais joué en groupe et encore moins en concert. Je note dans ma petite tête toutes ces anecdotes pour peut-être plus tard.
    Merci à toi Christophe. Merci à tous pour vos partages.
    Mitch

    1. Merci Michel pour ses compliments qui sont principalement destinés à Laurent qui a écrit cet article et je suis d’accord avec toi c’est très intéressant et d’ailleurs comme tu le dis le partage est toujours enrichissant !! 🙂

      Christophe #FSB

  4. Bonjour Christophe
    Très bon article , je vais suivre tes conseils, car je me retrouve, comme d’autres, dans ce tu as dit.
    Bonne journée
    Didier

    1. Merci Didier je suis d’accord avec toi très bonne article de Laurent 😉
      Christophe #FSB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *