“Le Tempo” Comment s’habituer, trouver, garder et le retrouver

Publié le Publié dans ARTICLES, Conseils et Astuces

Bonjour à toutes et à tous !

Aujourd’hui, je vais vous parler du “TEMPO” le nerf de la guerre.

metronome par Paco

Et oui car lorsque l’on joue en groupe et que dans l’excitation on prend le morceau trop vite dès le début, et que les autres musiciens nous regarde bizarrement et que l’un d’entre eux nous fait le signe de la main “ralenti”.

A ce moment là le doute nous envahi :  “oups , et là, ça va ?”

Et là , il nous fait signe ‘’”non, encore plus lent”

Alors on ralentit, mais en trouvant le morceau, trop lent.

Et bien, tout ça c’est la faute de l’adrénaline, l’excitation, et pour éviter cette erreur qui m’est arrivée bien plus d’une fois, il faut s’habituer et apprendre à jouer tout le temps ou a défaut, le plus souvent possible avec un métronome “un tempo “ .

Alors si comme moi vous avez ce problème de jouer le bon tempo et de le garder tout au long du morceau, voici quelques astuces que je m’impose depuis peu de temps.

  • 1°. S’habituer à travailler les exercices sur un métronome:

Si vous avez l’habitude de lire régulièrement  mes articles, vous aurez constaté que je donne tout le temps le tempo de l’exercice en question avec en indication, de la commencer à votre tempo donc plus lent et de l’augmenter au fur et à mesure.

Donc ces indications, vous impose de travailler ces exercices sur un métronome. Je n’ai rien inventé tous les professeurs de batterie et quelques soit leurs générations, ils vous le disent tous “il faut travailler au métronome”.

Malheureusement,  je n’ai pas de recette miracle, au début comme beaucoup d’entre vous (peut être), je trouvais ça vraiment pénible et fastidieux, mais avec le temps on s’habitue.

Voici la première étape, une fois que l’on prend l’habitude de jouer, travailler des exercices quotidiennement ou  plusieurs fois par semaine, c’est déjà une bonne étape de franchie.

  • 2° . S’habituer à jouer de la batterie avec un tempo :

Lorsque je joue de la batterie seul chez moi, très souvent je joue sur de la musique, et si je travaille un rythme tout seul alors j’essaye de me m’imposer quand je le peux un métronome ou une séquence quelconque du type un shaker à la  croche pour garder le tempo identique du début à la fin ce qui est pas du tout évident pour moi.

En faisant j’espère améliorer mon tempo. Une chose est sûr c’est que c’est évident que cela finira par payer. Car l’année dernière quand j’ai repris le jeu en groupe, après plusieurs années de « standby », j’ai bien senti que je n’avais plus aucune endurance et du coup avec la fatigue mon tempo vacillait en ralentissant puis je ré-accélérais lorsque je m’en rendais compte.

Comme je ne joue plus en groupe, il me manque toujours cette expérience pour reprendre de l’endurance, en jouant avec métronome et séquence pour me ré-habituer à garder le bon tempo tout le long du morceau ou d’une séance.

  • 3°. Trouver un tempo d’un morceau :

Pour trouver un tempo, lorsque vous achetez un métronome pensez à prendre un métronome qui a la fonction “ TAPE” cela permet en tapant le rythme du morceau que vous écoutez sur cette touche,  d”afficher  le tempo en metronome BOSSquestion sur l’écran du métronome.

Je vous recommande le métronome BOSS DB30  vous pourrez en avoir une description sur mon article “ le TOP 6 des accessoires du batteur “ en cliquant ici.

Si vous sur de l’informatique, vous pouvez trouver des métronomes gratuits sur le net.

J’utilise pour les relevés des morceaux que je fais chaque semaine et lorsque j’ai accès à internet en jouant je l’utilise avec le son du shaker à la  croche, il fonctionne très bien et il est gratuit, , je vous mets le lien, cliquez  ici.

  • 4°. Garder un tempo du début à la fin :

Le seul moyen de garder un tempo est de prendre l’habitude comme je l’ai indiqué plus sur cet article de jouer sur un métronome ou une séquence.

Ensuite, si vous êtes habitué à le faire depuis plusieurs années,  et bien, le jour ou vous jouez sans métronome, vous  saurez automatiquement garder un tempo du début à la fin du morceau et en plus sans difficulté.

Ce n’est pas mon cas pour l’instant car je commence tout juste cet exercice là,  mais j’ai trop souvent vu  certains batteurs être de vrai métronome eu même, et ils m’ont tous confirmé qu’ils étaient passés par cette étape indispensable.

  • 5°. Retrouver le tempo d’un morceau :

Là, rien de plus simple, bosser les morceaux que vous jouez est bien entendu une étape indispensable.

Mais comme je l’ai indiqué au début de cet article, si parfois comme moi par l’excitation et la montée d’adrénaline, vous pouvez prendre un morceau trop vite.

Alors la solution et bien il faut se trimbaler avec la liste des morceaux que vous jouez avec le tempo noté de chacun d’entre eux.

Et bien sûr il vous faut votre compagnon  d’arme “votre métronome” 

Et entre chaque titre, prendre le temps d’afficher le tempo sur le métronome et écouter au casque ou écouteur le tempo en question plusieurs secondes pour vous imprégner de la cadence du morceau.

Puis seulement ensuite commencer le décompte pour jouer le morceau en groupe, cela peut paraitre complètement évident, mais croyez moi c’est loin d’être le cas pour tout le monde, et là je parle en connaissance de causes !!Gêné

Si comme moi, vous avez ce problème de trouver, retrouver et garder le tempo d’un morceau en live en jouant avec votre groupe, je vous invite à laisser en commentaire votre ressenti !Clignement d'œil

Dans quelque mois , je ferais un article concernant  les résultats obtenus concernant cet article et  je parlerais également de vos résultats suite à vos retour sur ce même article, alors ne vous gênez pas laissez moi un “MAX” de commentaires.Sourire

Cet article vous a plu, alors Likez le et partagez le avec vos ami(e)s

Christophe FSB.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Recherches utilisées pour trouver cet article :batterie conseils garder tempo, comment garder le tempo a la batterie, metronome led batteur

10 réflexions au sujet de « “Le Tempo” Comment s’habituer, trouver, garder et le retrouver »

  1. Bonjour Christophe. Je suis mdr quand je te lis car l’impression que c’est moi qui l’ai écrit.
    C’est tout à fait ça.
    Bravo .Cdlt

    1. Salut Fred !!
      Oui je ne pense pas être le seul a avoir ces problèmes, d’un coté ça me rassure un peu, mais de l’autre j’aimerais vraiment les surmonter!!

  2. C’est tellement évident qu’il faut jouer le plus souvent au métronome.
    Mais on ne le fait pas !
    Donc comme toi Christophe je me lance le défi, dorénavant je joue au métronome !
    Au fait tu as ecrit un truc important : quand on joue en groupe, il faut prendre quelques secondes, avant d’attaquer un morceau, pour écouter le tempo au metronome.
    Cela peu paraître fastidieux, mais on tout à gagner en efficacité !

    1. Salut Michel !
      Oh oui c’est sur; on a tout a gagner de bien trouver le tempo avant chaque morceau!
      C’est cool toi moi au courant du changement après quelques mois de jouer au métronome, bon courage et ne lâche rien, j’en ferais de même!!! 😉
      Bon Tempo !!!!

  3. Salut Christophe,

    Le tempo qui flotte et les collègues qui font les gros yeux, tous les batteurs connaissent le problème. Si le tempo était inné, ça se saurait ! ! ! Alors, le métronome peut effectivement paraître fastidieux au début, mais il faut le prendre comme un excellent ami du batteur et jouer avec lui. Je fais de plus en plus d’exercices avec lui et quand il commence à se faire oublier au cours du morceau, c’est bon signe !
    A+

  4. Excellent article !
    Et on peut aussi se servir du métronome à LED (rouge et verte, avec le rouge sur le 1er temps). ça aide énormément.
    Et également, lors des répets ou concerts, essayer de s’enregistrer et ré- écouter sa partie batterie. On se rendra compte si on tient le tempo, accélère, ralentit et ça permet de se corriger.

  5. Salut Christophe, salut à tous,
    C’est vrai qu’utiliser systématiquement un métronome pour travailler ses exercices ou son entraînement quotidien peut paraître rébarbatif, mais dans la pratique il s’avère l’allié indispensable et incontournable.
    Rendons hommage à cet outil et ne le dénigrons pas, prenons conscience des progrès réalisés grâce à lui.
    Batterie-ment vôtre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *