Mon 44 ième relevé de batterie “DETROIT” de Marcus MILLER

Publié le Publié dans Relevés

Bonjour à toutes et à tous !

Voici aujourd’hui mon 44 ième relevé de batterie “DETROIT” de Marcus MILLER.

M.Miller jazzuality dot.com Faires sonner batterie

Sur ce titre avec une rythmique FUNK du tonnerre, tout est dans l’interprétation et les accents qui sont en contre temps sur la dernière double croches , principalement du 4 ième temps mais pas que !

Quant au charleston joué en double croche, il peut être joué de 2 manière soit avec les 2 mains (droite gauche) soit uniquement avec la main droite pour les droitiers ou que la main gauche pour les gauchers.

Sur cette version live (cliquez ici) , vous pourrez voir que le batteur joue le charleston à la main droite, contrairement à l’intro de la version original (plus bas).

Ce qui compte c’est le groove du morceau,  l’esprit du morceau ! 🙂

Voici le Fichier Audio du relevé

Mais le plus important c’est de bien accentuer tous les temps et les accentuations en contre temps (4 ième double croches)avec la basse.

Dans cette transcription je me suis encore une fois bien amusé, toujours sans tricher et en respectant le défit que je me suis lancé il y a maintenant un an.

Comme tous les titres sans paroles (notamment dans le jazz), on ne parle pas de refrain et de couplet mais plutôt de Thème.

Et comme d’habitude dans les variantes, fills ou breaks, tous ne sont pas retranscrit mais les principaux sont là pour s’imprégner de l’esprit, du feeling du morceau.

C’est un morceau qui groove un maximum !!! Star

Alors à vos baguettes !!!!

Si vous souhaitez avoir le relevé d’un rythme ou d’un plan en particulier, laissez moi un commentaire, j’essayerais de vous aider Clignement d'œil

Si ce relevé vous a plu, alors, Likez le et partagez le avec vos ami(e)s.

Je vous souhaites à toutes et à tous, un très beau et joyeux  NOEL

 

Christophe FSB#

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Une réflexion au sujet de « Mon 44 ième relevé de batterie “DETROIT” de Marcus MILLER »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *