Faire-sonner-sa-batterie.com

Comment ne pas tourner en rond à la batterie !

Bonjour à toutes et à tous !

 

Aujourd’hui je vais vous parler de comment aborder votre instrument pour non seulement vous améliorer mais surtout diversifier votre jeu.

 

 

Je suis passé par cette étape et si comme moi vous avez  des moments de doutes sur votre jeu lorsque vous jouez vous faites toujours la même chose sans varier, les mêmes roulements, les mêmes fills et surtout les mêmes rythmes.

 

Bref, vous tournez en rond !

 

Sachez d’une part que vous n’êtes pas le seul, bien au contraire, je pense que la majorité des batteurs passent par cette étape à part peut-être, quelques rares exceptions.

 

La première chose à faire pour éviter cela, est de savoir ce que l’on aimerait jouer comme rythmes, un rythme que l’on ne sait pas jouer.

 

Effectivement, bien souvent quand cela nous arrive et si nous regardons de plus prêt, nous  pouvons constater qu’à 99 % du temps, on ne joue que ce que l’on connait, à l’instinct, il n’y a pas de place pour la nouveauté, c’est pour cela qu’il faut constamment s’imposer de découvrir de nouvelles choses pour les apprendre, que ce soit des rythmes, des fills, des breaks ou même des styles musicaux.

 

Un exemple si vous prenez un nouveau rythme, Il faut l’analyser, aussi bien à l’écoute qu’en vidéo pour voir ce que le batteur fait. Moi en plus je retranscris le rythme , ce qui me permet de mieux le comprendre.

 

Il faut repérer les notes importantes, les  accents, les appuis, les notes fantômes (ghost-notes) et surtout ne pas oublier les silences.

 

Il est primordial de le comprendre parfaitement pour être capable de le chanter dans un premier temps, car il est quasiment impossible de jouer quelque chose à la batterie sans savoir parfaitement ce qui est fait.

 

Parfois je me surprends même en train de chanter ce que je joue à la batterie  sans même m’en rendre compte, car cela m’aide naturellement à mieux l’exécuter et à mieux l’interpréter.

 

Et surtout ce qui est important pour  moi, c’est de le retranscrire, car cela me permet comme je le disais un peu plus haut de mieux le comprendre et surtout de mieux le mémoriser.

 

Le fait de garder une trace écrite du rythme ou plutôt une partition que j’ai retranscrite est une façon de ne pas oublier, d’optimiser la capacité à l’apprendre, le mémoriser. 

 

Personnellement, je vous conseille vraiment de le faire, car ça marche très bien pour moi donc je pense que cela peut être également le cas pour vous.

 

Evidemment quand je travaille un rythme que je n’ai pas l’habitude de jouer et principalement quand il a une logique différente de ce que je joue habituellement, il est nécessaire que je le travaille à un tempo très lent pour capter et identifier l’automatisme des mouvements (coordination des membres pieds et mains et du doigté)

 

Je le répète de nombreuses fois à tempo très lent pour identifier  tous ces automatismes, c’est pour moi la période la plus délicate car c’est à ce moment là que je peux faire des erreurs.

 

Je dois donc être rigoureux et être sûr de ne pas faire d’erreur, alors je m’attarde sur ce travail.

Dans cette étape, j’essaie de bien repérer  les accents,  les ghost-notes mais ce n’est pas toujours simple,  il est possible à ce moment là que je joue les notes d’une manière égale.

 

C’est à dire, de ne pas trop différencier les accents des Ghost-notes, pour la simple et bonne raison que le rythme est difficile à jouer pour moi.

 

Ce n’est pas si grave, car le but de cette étape est de reproduire les automatismes pour le Doigté et coordination des membres.

 

Une fois que j’ai bien assimilé le Doigté et la coordination des membres, c’est à ce moment là que je travaille les nuances (accents, ghost-notes).

 

Cette étape est longue et tout comme  l’étape précédente, il est indispensable pour moi de le travailler à tempo très lent.

 

Une chose importante est que je cherche vraiment des rythmes qui ont une approche différente de ce que je sais jouer pour me forcer à changer mes habitudes, c’est ainsi que je progresse le plus.

 

Je fais la même chose pour les fills et breaks, je suis à l’affut de fills et breaks particuliers, singuliers et différents pour me déshabituer de mes automatismes qui sont là depuis tant d’années.

 

Malheureusement dès que je joue sur scène, avec l’appréhension et le manque d’habitude à jouer devant du public, les vieilles habitudes reviennent et je continue à jouer ces rythmes et fills que je ne voudrais pas bannir mais disons plutôt enrichir avec de nouveaux rythmes et fills pour varier mon jeu.

 

Je viens d’en faire l’expérience samedi dernier, j’ai joué 2 morceaux sur scène devant un public d’amis, je ne dirais pas que j’étais stressé mais je n’ai pas pu jouer comme j’aurais voulu, l’appréhension m’a encore joué des tours. 

 

Cela veut dire, que malgré mon travail depuis 3 mois quasi-quotidien  je ne suis pas arrivé à mon objectif, il faut donc que je continue à enrichir mon jeu en travaillant des rythmes et des fills que je n’ai pas l’habitude de jouer, encore et encore pour varier mon jeu et éditer de tourner en rond.

 

Personnellement, je me concentre un peu plus sur des rythmes différents, car je pense que c’est le plus important, les rythmes sont quand même un gros pourcentage de notre jeu.

 

Si nos rythmes sont très variés, nous aborderons instinctivement les fills et les breaks dans le même état d’esprit puisque nous serons habitués à varier notre jeu.

 

Pour résumer :

 

Donc le conseil que je vous donnerai, est d’aller sur le net afin de rechercher des rythmes que vous ne savez pas jouer mais que vous aimeriez jouer et surtout qui sont bien différents de ce que vous avez l’habitude d’interpréter, cela n’en sera que plus enrichissant pour vous.

 

Ensuite écoutez les, analysez les et même, retranscrivez les afin de les connaitre par coeur, et d’avoir un support écrit pour éviter de les oublier avant de les apprendre.

 

Après vient le travail de l’exécution, de la mémorisation  des automatismes qui se fait à tempo très lent au départ, c’est un travail qui peut durer longtemps et qu’il ne faut surtout pas négliger.

 

Un fois que vous commencez à intégrer le ou les rythmes et à acquérir les automatismes, il faut les répéter encore et encore.

 

Puis une fois que vous savez les interpréter et que vous passez à autre chose, il faut, régulièrement dans vos séances de travail les rejouer par ci par là afin de ne pas les oublier.

 

C’est ce qu’on appelle  la répétition espacée, il  faut penser à rejouer régulièrement ce que vous savez jouer depuis peu, c’est d’ailleurs tout à fait logique, quelque chose que vous savez faire depuis 30 ans, vous pouvez le refaire instinctivement, alors ce que vous savez faire depuis quelques mois, si vous ne le rejouez pas régulièrement, vous pouvez l’oublier complètement, il est donc nécessaire et primordiale de le rejouer de temps en temps, c’est à dire de plus en plus espacée.

 

C’est un travail que je m’impose, actuellement.

 

Maintenant à vous de jouer, allez sur le net et rechercher le jeu que vous aimeriez avoir, ne vous mettez aucune barrière, soyez juste réaliste afin de choisir quelque chose de réalisable pour progresser et passer au niveau supérieur.

 

Cet article t’as plu, alors Like le et Partage le avec un max d’ami(e)s ! 😉

 

Christophe SOLIVERES #FSB

 

 

 

Recherches utilisées pour trouver cet article :progresser a la batterie, enrichir son jeu batterie, faire de la batterie

Ma méthodologie pour une progression FULGURENTE à la BATTERIE

Bonjour et bienvenue à toutes et à tous !

Aujourd’hui je vais parler de méthodologie de travail.

Selon moi la meilleure façon de progresser est d’optimiser son temps de travail  afin d’être le plus efficace possible.

orgnizer Faire sinner sa batterie

Ceci est valable quel que soit son domaine d’activité.

Le fait que la batterie soit un loisir ni change rien et c’est encore plus vrai si vous compter devenir batteur professionnel.

Et pour cela, la première chose à faire est de se structurer, nos séances de travail mais aussi  notre planning  de travail qui sera définie par votre situation et mode de vie.

Donc, il faut commencer par mettre à plat votre situation, pour définir votre temps libre, vos disponibilités pour travailler la batterie en fonction de votre activité professionnel (école, lycée, travail à plein temps plein ou à temps partiel, retraite ou autre).

Une autre chose importante qu’il faut faire, c’est le point sur notre façon de vivre, et malheureusement bien souvent, nous tombons dans un piège qui est dû à un phénomène de société, peut être même un Fléau NOS MAUVAISES HABITUDES

« Habitudes » ne veut pas forcément dire organisé, il y a les bonnes et les mauvaises habitudes. A nous de faire le tri.

Elles nous empêchent bien souvent d’avancer. Prenez la télévision par exemple, l’habitude de regarder tous les soirs la télé est tout simplement la pire habitude qui soit, une perte de temps., ceci est bien sur, que mon avis!

Comme beaucoup de monde, il vous ai certainement arrivé de regarder une émission ou un film que vous n’aimez pas du tout et pourtant vous êtes en train de le regarder .

D’autant plus qu’avec la nouvelle technologie il est maintenant très facile de regarder en REPLAY n’importe quelle émission ou film que vous intéresse, donc profitez-en ! 😉

Il existe donc pleins d’outils pour faciliter la gestion de votre  temps.

Et cela est valable quelle que soit votre situation..

Posez vous, faites le point sur vos habitudes, vos activités.

Gardez les activités obligatoires et indispensables, voyez s’il y a possibilité de les aménager ou pas.

Éliminez tout ce qui est inutile et gardez l’indispensable sans sacrifier votre vie de famille bien entendu c’est primordial, essentiel, indispensable.

semane de 4 heures TF FSB

J’en profite pour vous conseiller ce livre Thimoty FERRIS, qui donne une multitude d’astuces et de conseils pour aller à l’essentiel et aux priorités de notre vie.

 

Faite vous un planning avec l’aide d’agenda électronique (type google, outlook, ou autre)  ou papier, rassembler et organiser votre planning de manière essayer de vous créer des plages horaires de libres et cohérentes pour vous planifier des séances batterie et ou de pad (si possible au moins une séance de 3 heures dans la semaine).

Pour vous aider, si vous le souhaitez vous pouvez télécharger le tableau d’organisation je j’ai créé pour vous afin d’organiser votre planning .

Une fois que vous avez réussi à vous créer plusieurs  plages horaires susceptibles de correspondre avec des séances de batterie ou de pad, il faut maintenant, analyser votre situation en termes de matériels et de locaux.

C’est malheureusement assez simple:

    1. Soit vous avez la chance d’avoir un endroit ou vous pouvez installer votre batterie acoustique ou électronique sans craindre la réaction de vos voisins.
    2. Soit vous n’avez malheureusement pas le choix de vous rabattre par obligation sur une batterie muette ou pad d’entraînement ou une batterie électronique.
Sur ce deuxième exemple, deux problèmes se présentent :
    1. D’une part le bruit ou plus exactement les vibrations transmises pas les murs et sols (à ne surtout pas sous estimer)
    2.  L’aspect financier. Car l’achat d’une batterie électronique implique soit un changement de batterie, soit un achat supplémentaire avec  un coût variable entre 500€ et 1000€, pouvant aller à plus de 2000€ si vous souhaitez une certaine qualité.

A chaque problème se trouve une solution, pas toujours celle que l’on voudrait mais c’est  à vous de trouver votre solution.

Pour ce qui est des vibrations transmises par les murs et les sols, il PRIMORDIAL de se pencher sur le problème avant de jouer et d’installer votre batterie et/ou pads.

Car une fois que vous avez déclenché « La Guerre » (c’est comme que le voisin le percevra), cela sera extrêmement difficile de trouver une nouvelle solution ou un point d’entente car votre voisin sera à l’affut du moindre bruit et sera beaucoup moins tolérant, donc si ce n’est pas encore fait « cette déclaration de guerre » , concentrez tous vos efforts et soyez astucieux en amont, pour déterminer ou vous allez installer votre batterie électro ou pads et comment !

Sur le même fichier tableau d’organisation que vous pouvez télécharger un peu plus haut dans l’article, vous trouverez également 2 ou 3 conseils et astuces pour l’installation de batterie électronique dans un appartement (les problèmes rencontrer et des solutions qui s’offre à vous).

Pour ce qui de l’aspect financier, malheureusement c’est plus simple si vous avez les moyens tant mieux pour vous, sinon si la loi du porte monnaie est la plus forte, alors il faut chercher, farfouiller, se renseigner, chez des revendeurs, sur le web (forum, site et annonces).

Et d’ailleurs étant moi même ancien vendeur dans des magasins de batteries durant de longues années, je vais me pencher sérieusement sur ce qui existe encore, nouveauté pour vous donner mon point de vue sur le matos proposé sur le marché avec le plus d’objectivité possible et de manière impartiale.

Comme je veux faire ça bien il me faudra quand même plusieurs semaines voir plusieurs mois , alors soyez patient et n’hésitez surtout pas à me laissez en commentaire votre situation et votre premier choix entre plusieurs modèles, je vous répondrais avec plaisir si je le peux !

Une chose est sur, une grande Japonaise a une ENORME place sur le marché qui commence par Ro et fini par land, LOL.

Mais il existe quand même d’autres marques et modèles  donc soyez attentif à vos mails si vous êtes inscrits à la news letter, d’ici quelque temps vous aurez de mes nouvelles à ce sujet, sous forme d’article, une sorte de crash test, ou comparatif qui prendra en compte le rapport qualité/prix.

CONCLUSION

Pour finir une fois que vous avez organisé votre planning, trouvé des plages horaires pour jouer de la batterie ou des pads et que vous avez finaliser l’installation de votre instrument.

Planifiez tout simplement vos séances de jeu, si il vous manque du temps n’hésitez pas à enlever les mauvaises habitudes et les occupations inutiles, balayez les séances de télévision qui nous lobotomisent le cerveau et nous prennent bien trop de temps, et préservons avant tout notre vie de familles et/ou de couples.

Une fois que vous avez quelques plages horaires, il faut voir la compatibilité avec des séances de batterie « bruyantes ». Si vous avez des plages dans lesquelles vous ne pouvez pas jouez à cause soit le horaire ou bruit ou les 2, voyez si une séance de pad peut être envisageable! peut être qu’ à ce moment là l’achat d’un pad d’entraînement peut être judicieux pour travailler toute la partie technique caisse claire et/ou échauffement.

Et si la séance avec batterie acoustique ou électronique est possible alors, réorganisez tout en fonction de cet  ou de ces séances.

Dans l’idéale pour nous « batteurs amateurs » deux séances de batterie de 3 heures sont idéales plus 2 une séance quotidienne de  pad pour bosser la partie technique  ou au moins 2 fois par semaines, si vous ne pouvez pas.

Bien sur, si vous n’avez pas le luxe de pouvoir jouer autant, faites ce que vous pouvez une séance de batterie de 3 heures + 2 séances de pad par semaine sont déjà très bien pour progresser.

De toutes façon, il n’y a pas de secret « PLUS » vous jouez de votre instrument « PLUS VITE » vous progresserez !

Alors ami(e)s passionnés de la batterie et percussions, à vos tablettes, smart phones, agendas électroniques ou papiers, sans oublier vos baguettes,  bien entendu, et :  LET’S GO !!!! Clignement d'œil

Voici 3 liens (en cliquant sur les images) concernant les produis que je préconises dans mes astuces du fichier Word :

         panneau liege FSB      tapis batterie FSB

*Une petite astuce si vous choisissez le panneau de laine de roche, emballez le le dans un film plastique pour éviter qu’il soit irritant et qu’il laisse de la poussière (toujours irritante).

Laissez en commentaire vos astuces et organisations que vous avez pour optimiser votre planning afin de jouer plus et donc progresser d’avantage.

Cet article vous a plu, alors Likez le le et partagez le avec vos ami(e)s ! Pouce levé

PS : En terminant cet article j’ai constaté que Laurent du blog  “Batterie en ligne” venait juste de sortir une série de vidéo et  notamment celle ci  que je vous recommande, qui est le fruit du hasard,.

J’ai pensé à ne pas sortir mon article mais finalement je le trouve assez complémentaire à la vidéo de Laurent qui lui prône les bonnes habitudes, et il a tout à fait raison car moi je parle des mauvaises habitudes qui sont malheureusement bien souvent notre quotidien.

Bravo Laurent ! Bravo

Christophe FSB

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
banner

Tu aimes ce blog ? Alors partage le, un max !