Apprendre à jouer de la batterie de manière efficace

5 astuces pour personnaliser son jeu à la batterie

Bonjour à toutes et à tous !
 
 
Aujourd’hui je vais vous parler de  comment personnaliser son jeu à la batterie.
Très souvent nous parlons technique qui d’ailleurs indispensable pour progresser à la batterie.
 
 
 
Mais plus nous avons de technique et plus nous pouvons avoir tendance à oublier notre personnalité
et cela peut se ressentir dans notre jeu.
Donc dans cet article je vais tenter de vous sensibiliser et surtout de rappeler toute l’importance
de garder son identité .
En tirant bénéfice dans notre jeu de nos qualités mais aussi de nos défauts.
 
Je m’explique on cherche toujours à faire ou tenter de faire un maximum de choses de manière le
plus parfaitement possible. Le problème peut parfois être là et si le fait que cela ne soit pas parfait
était notre force ?
 
Je ne sais pas vous, mais il m’est arrivé plus d’une fois avoir eu l’impression que tous les cours et
exercices techniques que je travaillais à la batterie ne me servaient à rien.
Car une fois sur ma batterie avec d’autres musiciens j’étais perdu, plus d’idée plus de technique,
on a l’impression d’être un débutant, ce qui n’est pas péjoratif car si nous jouons depuis plusieurs
années, nous sommes sensés ne plus être débutant.
 
Cela marche souvent par palier, parfois on stagne ou on peut même avoir l’impression de régresser
et parfois on progresse énormément, c’est tout à fait normal.
 
Lorsque nous travaillons beaucoup la batterie, quand je dis « travailler », je veux dire travailler
des exercices techniques, la technique, l’indépendance, la rapidité, l’endurance, etc …
Nous pouvons avoir de très bons résultats et à force acquérir une bonne technique et super génial.
 
Mais lorsque nous jouons avec d’autre musiciens, il est à mon avis important de ne plus penser à la
technique, à  ce que nous avons appris en bossant notre instrument seul de notre coté.
Il faut penser « Musique », se concentrer sur la mise en place, le groove, la sensibilité, la nuance
et écouter tous les musiciens.
Ce n’est pas si simple car la batterie est un instrument bruyant et qui demande une sacrée dose
d’énergie, du coup nous pouvons vite nous faire dépasser par l’adrénaline, la surcharge de motivation.
Il m’est arrivé plus d’une fois d’arriver à une répétition avec une motivation à 200 % et donc
démarrer sur les chapeaux de roues, ce qui a surpris les musiciens avec qui je jouais,
du coup la répétition perdait au fur et à mesure en intensité avec la fatigue car l’énergie s’a épuise.
Je vais donc vous donner mes 5 astuces que j’ai acquis avec le temps.
 

1. Il faut être à l’écoute des autres membres du groupe.

2. Commencer une répétition sur la réserve, c’est à dire de ne pas se donner à fond dès le début 

il faut en garder en réserve pour la continuité de la répétition et monter crescendo.

3. Oublier et ne plus penser « Technique » , la technique doit sortir naturellement ne notre corps, quelque soit notre niveau 

4. Jouer dans la nuance en commençant par jouer doucement pour ajuster la puissance de notre frappe en

fonction des autres musiciens et non le contraire. Si tous les musiciens sont obligés de monter le volume

pour être entendu , alors il peut être nécessaire de taper moins fort sur notre batterie

5. Utiliser certain de nos défauts pour nous aider à jouer ce qu’il nous serait pas possible de jouer autrement. 

Il faut parfois user de notre esprit pour parvenir à nos fins sans en abuser bien sûr. Par exemple
si je n’arrive pas à jouer un rythme ou un fill de la manière traditionnelle, alors j’use d’une astuce
pour pouvoir le faire d’une manière différente.
Oui je sais ! Vous allez me dire c’est « tricher », bla bla bla…. 🙂
Mais ce qui compte c’est ce que nous entendons et si à l’oreille, ça sonne, alors pour moi c’est OK !
Cela ne marche pas avec tout, ça fonctionne parfois très bien et d’autre fois pas.
 
Je sais que certains d’entre vous ne seront pas d’accord avec ça, mais voilà justement une raison
de laisser un commentaire à la fin de cet article.
Que vous soyez d’accord ou non, vous est-il arrivé de tricher sur un plan ou un rythme et quel a
été le résultat ?
Est-ce que les autres musiciens s’en sont rendu compte quel a été leurs réactions.
Et enfin, est-ce que vous en usez voire même en abuser ?
 
En tout cas pour moi, ça fonctionne plutôt bien, ces tricheries sont parfois provisoires, et d’autres
plus définitives suivant le cas.
J’essaye quand même de les réduire un maximum au fur et à mesure, en travaillant de mon coté,
évidemment.
 
C’est une expérience que je vous conseille de faire  de temps en temps si vous ne le faite pas encore car cela peut
parfois vous surprendre sur vos capacités à faire certaines choses et vous pouvez même découvrir de nouveaux
plans ou même, de créer un style plutôt singulier, en gros vous aider à personnaliser votre style, trouver votre
propre style de jeu.
 
Cet article t’as plu ? Alors like le et partage le avec tes ami(e)s.
 
Christophe SOLIVERES #FSB
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...