Apprendre à jouer de la batterie de manière efficace

Problème de régularité et de Tempo ? Voici mon Analyse !

Bonjour à toutes et à tous!

Aujourd’hui je vais vous parler de comment j’essaye de garder le tempo, car comme beaucoup d’entre vous, parfois je ralenti ou j’accélère le tempo en jouant soit seul soit en groupe.

Batteur david jubert FSB

Et oui, nous sommes beaucoup dans ce cas là !

 

Quand j’analyse quand je ralenti ou j’accélère en jouant un rythme, cela peut venir, du fait que je ne maitrise pas encore le rythme en question, je peux aussi ralentir lorsque qu’il y a une difficulté, mais cela peut venir également de la fatigue physique. Par exemple lorsque je répétais avec mon groupe tard le soir en fin de semaine .

Je commençais la répétition très motivé, puis après une heure de jeu en groupe, la fatigue commence à s’installer et c’est à ce moment là que je n’ai plus la même énergie et la baisse de régularité est flagrante.                                                                                                                          

 

Photo par David Jubert

 

Cela vient probablement  et même certainement du manque de travail perso, cumulé avec la fatigue diminuant sérieusement nos capacités. Du coup un morceau que nous jouions habituellement très bien, ne passait plus un soir de fatigue avec en répétition.

Cela peut se traduire soit par une baisse du tempo soit tout simplement par des loupés de breaks ou de mises en place bien précises, qui normalement passent sans problème et bien là, c’est le vide Sidéral.

La seule solution que je connaisse c’est d’une part de jouer le plus souvent possible seul de son côté  et de  changer les horaires (en début de journée ou l’après midi le week end par exemple) ou  diminuer la durée de la répétition.

Dans un premier temps, diminuer les répétitions  ou changer les horaires, peut aider, puis petit à petit quand nous devenons plus endurant sans ces coups de faiblesses que nous avions auparavant, vous pouvez augmenter la fréquence et/ou la durée des répétitions avec votre groupe.

Bien sûr il faut une certaine compréhension des membres du groupe car la batterie c’est sacrement physique et en plus cela on ne peux pas jouer n’importe ou et n’importe quand.

Il faut un ensemble de conditions, un endroit (local insonorisé, cave, garage…) en plus de l’instrument.

Car jouer dans un coin du séjour, c’est tout bonnement pas possible, à part si vous avez éliminé les gens qui vivent avec vous et vos voisins!  🙂

Donc pour en revenir à ces problèmes de  tempo, c’est bien souvent une histoire de travail, certes mais aussi et surtout une histoire d’organisation de timing  de notre planning professionnel, personnel et familial, pour rendre plus efficace  nos séances de travail et répétition avec le groupe.

On veut toujours aller plus vite que la musique ! 😉

Et c’est là, souvent, que l’on perd plus de temps qu’autre chose.

Ce n’est pas si simple à faire,  je parle en connaissance de causes, car il faut s’organiser soit même et trouver des musiciens qui soient dans le même état d’esprit, car cela concerne tout le monde.

Mettre en place ses séances de travail avec une cadence régulière est assez compliquées et en plus la garder, l’est encore moins.

Il faut commencer par gérer son propre temps, c’est primordiale, ne pas dire oui pour les répétitions à des heures non adaptés à son emploi du temps.

Et d’un autre coté mettre les bouchées doubles sur un travail perso, augmenter les cadences et/ou les temps de séances de travail sur notre batterie.

Il est indispensable de travailler au métronome, vous pouvez lire cet article « Batteur ! Comment garder le Tempo » que j’ai écrit en cliquant ici, si ce n’est pas déjà fait.

Je parle de, comment s’habituer et travailler avec un métronome. Avec le temps toutes ces fluctuations de tempo  diminueront et seront moins fréquentes.

Vous pouvez également lire cet autre article en cliquant ici  «  Le Tempo Comment s’habituer, trouver, garder et le retrouver » sur lequel je parle encore du Tempo, c’est pour nous batteur le fil conducteur car tout repose sur nous quand il s’agit d’être dans le temps.

La batterie c’est tout à fait comparable au sport, plus on en fait, plus on la maîtrise. Si nous  arrêtons sur une certaine période, nous perdons  de notre niveau. Il faut donc reprendre l’entraînement pour revenir à son niveau initial pour ensuite progresser.

Vous l’aurez compris, il faut trouver sa cadence de travail et de répétition.

Pour cela il faut organiser ses séances de travail et d’entrainement pour ensuite trouver les musiciens qui auront la même ambition et le même état d’esprit et les mêmes disponibilités, ce qui n’est pas une mince affaire, ça c’est certain !

J’espère que je vous aurez aider à comprendre le « pourquoi » et le « comment » pour acquérir un tempo le plus régulier possible. Car très souvent ce n’est qu’une question de bon sens pour obtenir un bon résultat, il faut du temps, du travail, et de l’organisation  pour arriver à ses fins.

N’hésitez pas partager votre expérience en laissant un commentaire à la fin de cet article, l’échange et le partage nous fait tous progresser !

Cet article vous a plu, alors Likez le et partagez le avec vos ami(e)s. 🙂

Christophe #FSB

Ne confondez pas Vitesse et Précipitation

Bonjour à toutes et à tous !

Aujourd’hui, je ne vais pas vous parler de technique mais plutôt d’état d’esprit et de contrôle de soit.

NON !!!  ne partez pas encore, je ne vais pas faire de la psychologie !! MDR Rire

L’éternel problème à la batterie, en tout cas pour moi, c’est que  la batterie est un Super instrument excitant, physique, passionnant, et du coup lorsque nous nous retrouvons derrière notre instrument difficile de tenir un cheval au galop.

nicolas texeraud cheval au galop faire sonner sa batterie

Nombre de fois, je me suis retrouvé à la batterie, après à peine  5 minutes  d’échauffement, en train de jouer, ou plutôt de me défouler sur ma pauvre batterie qui n’avait rien demandé.

Pour finalement me rendre compte que ma séance avait juste servit d’exutoire, mais ne m’avait pas apporté grand chose, à part passer une ou plusieurs heures sur mon instrument (toujours bon a prendre, ceci dit !).

Mais si je souhaitais m’améliorer et augmenter ma vitesse d’exécution, cela n’avait très peu voir aucune efficacité.

ARRETEZ TOUT!!panneau stop FSB

Vous voulez jouer aussi vite qu’à la vitesse du son ?

Alors

Il ne faut pas  confondre vitesse et précipitation!

Le principe est de prendre son temps pour aller plus vite, tout comme la tortue avec le lièvre.

Si vous souhaitez aller plus vite à la double pédale grosse caisse, ou bien aller plus vite avec les moulins, le roulé ou le frisé…

Il faut d’abord prendre conscience de nos possibilités, nos limites pour travailler avec efficacité.

Reprendre un tempo spécialement lent de ce que vous souhaitez travailler. Le jouer et le maîtriser parfaitement à ce tempo volontairement faible pour augmenter peu à peu votre vitesse  uniquement  si vous le maîtrisez.

Prenez votre temps car Rome ne s’est pas fait en un jour.

Pour le considérer  comme “maitrisé” , il faut être capable de le jouer  au moins une minute sans faiblir ni se tromper.

OUI OUI ! pas si évident que ça! une minute c’est long quand on souffre,  et je parle en connaissance de cause. Embarrassé

Donc mon astuce, dans ce cas si je n’arrive pas à le maîtrisé à ce tempo et bien je recommence au tempo inférieur jusqu’à une parfaite maîtrise de celui ci.  Même si c’est pénible.

Parfois, je laisse même tomber et passe à autre chose pour revenir sur cet exercice bien après,  en reprenant du début, soit à la même séance d’entrainement soit à la séance suivante.

Il faut parfois de prendre un peu de recul.

C’est beaucoup plus simple à dire qu’à faire, certains batteurs sont très posés, calmes et structurés, alors que d’autres (comme moi), sont plutôt un peu en vrac, avec un jeu impulsif, nettement moins bien structurés.

Pour nous, il faut doubler notre vigilance dans une séance de travail, constamment se recadrer, s’empêcher de se mettre à courir, alors qu’il faut simplement apprendre à  marcher avant de pouvoir  courir plus vite.

Puis avec de la patience et du travail cela fini par payer, un jour ou l’autre,  ç’a y est !!!   EURECA !!! on a le bon tempo bien rapide, ENFIN…SurprisBravo

Donc si vous aussi, vous cherchez à gagner en vitesse que ce soit aux poignets ou aux pieds, soyez patient, rigoureux, repartez au point de départ (c’est à dire à un tempo lent) et augmenter petit à petit votre vitesse uniquement lorsque vous maîtrisez le tempo précédent!!

Allez, bon courage et surtout , comme disait Jean De La Fontaine

“Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage “

Dites en commentaire, comment vous abordez le travail pour gagner de la rapidité, cela aidera à coup sûr d’autre batteurs :).

Musicalement.

Christophe FSB

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...