ARTICLESConseils et Astuces

Une petite analyse pour comprendre le groove

Posted

Bonjour à toutes et à tous !

Aujourd’hui je vais tenter de vous expliquer comment fonction le Groove avec cette petite analyse.

b. purdie goove music FSB

1 / La cadence

Pour faire tourner un rythme et qu’il groove, il n’est pas nécessaire de jouer beaucoup de notes, il faut simplement comprendre la cadence.

Je m’expliques, lorsque vous écoutez un morceau quel qui soit, si vous voulez reproduire la batterie, forcement vous l’écoutez et l’analysez !

Mais ce n’est pas tout il faut écouter la cadence, sur quel débit de notes est joué le morceau, et pour cela il faut non seulement, bien écouter la batterie mais aussi  la basse et tous les autres instruments bien sûr !

Prenez l’exemple de Bernard Purdie qui parlait toujours de la fameuse locomotive en parlant du « Shuffle ».

Jetez un coup d’oeil sur cette vidéo pour mieux comprendre

Et c’est valable pour n’importe quel rythme ou style de musique, tout est une question de cadence de débit de notes.

Lorsque que je joue un rythme simple, dans ma tête, il défile toute les notes en accentuant les notes réellement jouées.

Du coup en jouant, certaines notes à l’intérieur du rythme sont instinctivement jouées à très faible volume sonore (les ghost notes).

Pour des  rythmes à tempo très lent cela devient indispensable (à mon avis) de bien cadencer et  avoir le débit de notes dans notre tête, pour un interprétation plus « groove », c’est également le cas sur des tempo médium, mais dès qu’on attaque des tempos rapides, cela se complique forcement, à moins d’avoir une technique de « malade ».

Le meilleur conseil est donc de travailler et de jouer le plus souvent et régulièrement possible. Travailler le débit de notes en y intégrant ensuite des figure rythme à la grosse caisse et charleston et/ ou double pédale Grosse caisse, si vous la pratiquez.

Il faut chanter la cadence dans  le rythme !

1° Astuce :

Pour ces rythmes aux tempos d’enfer (Rapides), lorsque je décompose le débit de notes, je ne chante dans ma tête que les premières et dernières doubles croches ou de triolets ou de sextolets. Cela me facilite à garder la cadence du morceau, qui reste pour autant, super chaud à faire groover !

Faire groover un morceau au tempo d’une voiture de course est super difficile et demande une technique d’un niveau supérieur, quel que soit le style de musique (Metal, Rock, jazz …), pour preuve écoutez donc ça !

Donc mes conseils se cantonnent sur des tempo « raisonnables », je ne me revendique pas d’une technique de très haut niveau. J’ai surtout l’habitude des tempos lent et médium. Bien que pour les tempos lents sont très difficile puisqu’il faut gagner en précision, et là !

2°astuce :

Serait de doubler le débit de notes. Si le rythme est binaire, au lieu de décomposer la cadence en double croches, et bien je cadence en triple croches

Si le rythme est ternaire, au lieu de décomposer en triolets et bien je décompose en sextolets, c’est d’ailleurs le principe du « HALF SHUFFLE »

cadence-2.1

Du coup pour une meilleur lisibilité on retrouve écrit ce même  rythme sur 2 mesures, comme ceci :

cadence-1.1

3° Astuce :

Si vous avez un métronome ou un séquenceur qui joue autre chose qu’un clic, mettez un son type « shaker » ou « charleston », avec un son pas trop agressif (sinon cela devient très vite insupportable) et faite le jouer en cadence, c’est à dire soit en triolet,ou sextolet, double croches, ou triple croches, avec le battement du temps différencier et accentuation sur la première note de la mesure, si c’est possible, cela permet d’avoir la cadence le tempo et le repère du 1 er temps de la mesure, pour éviter les inversement de tempo.

Exemple (en double croches) :

metronome cadence-1 FSB

Voici le fichier audio pour Ecoutez

2/ L’accentuation

En plus de la cadence que j’aborde dans la première partie pour faire groover un rythme, il faut jouer les notes avec beaucoup de nuances.

Rien de pire que de tout jouer de manière linéaire dans un rythme, vous connaissez peut être l’expression « jouer comme une boite à rythmes » qui n’est pas très valorisant,

Surtout si on passe toutes ses heures a trouver une régularité dans son jeu pour se retrouver dans l’effet inverse

Donc certaines notes s’entendent plus ou moins et d’autres pas. Ce qui implique obligatoirement des nuances, (accents, ghost notes et silences).

Pour résumé, il faut bien appuyer les temps et accentuer les bonnes notes, jouer certaines Ghost notes (pas forcement toutes) pour donner cet effet de cadence (locomotive) de GROOVE quoi !!! Star

Voila ! j’espère que cet article vous aidera à mieux comprendre et faire groover d’avantage vos rythmes, et n’hésitez pas à laisser en commentaires vos astuces qui vous aides à groover ou vos difficultés.

Cet article vous a plu, alors Likez le et partagez le avec vos ami(e)s.Pouce levé

Bravo et merci d’avoir lu entièrement cet article.

Christophe FSB

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

4 réflexions au sujet de « Une petite analyse pour comprendre le groove »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *