Faire-sonner-sa-batterie.com

« Organisation » et « discipline » pour une progression fulgurante à la batterie

Bonjour à toutes et à tous !

 

Aujourd’hui je vais vous parler d’un problème  que j’ai et je pense ne pas être le seul à l’avoir !

 

Il s’agit de l’organisation et de la discipline.

 

       

 

D’ailleurs lorsque je constate que je ne progresse pas, avec  un résultat plutôt médiocre, manque d’idée, je manque d’imagination dans mon jeu , je n’arrive même plus à jouer ce que j’ai su jouer auparavant, bref, je tourne en rond, lorsque j’analyse un peu cette période, je me rends compte que je me perds tout simplement dans ma façon de travailler la batterie.

 

Si vous aussi parfois, vous avez ce sentiment, remémorez vous vos séances de batterie depuis quelques temps, si comme moi vous vous apercevez que vous jouez de manière désorganisée, c’est à dire que vous ne vous imposez pas un travail précis, ne cherchez plus, c’est bien la raison de ce résultat médiocre.

 

Il est nécessaire de se structurer, pour travailler plusieurs choses à la fois et nous permettre de nous améliorer de la manière la plus efficace qui soit.

 

La batterie est un instrument qui demande une technique de poignets, de doigtés, une indépendance des membres (pieds et mains) mais aussi intellectuelle c’est-à-dire de jouer en pouvant vous concentrer sur autre chose en même temps, puis, pour finir il faut avoir une musicalité qui vous permettra de groover et d’avoir du feeling pour développer encore plus la créativité musicale.

 

Et je peux vous dire que si certaines personnes ont un don, d’autres (comme moi) et la plupart d’entre nous je pense ont besoin de travailler plus mais surtout de travailler de manière organisée.

 

Pour moi, c’était une de mes difficultés premières. Même encore maintenant, il faut que je « m’auto-surveille » pour ne pas dériver dans mes séances de travail, j’ai tellement de boulot, de choses à apprendre qu’il ne faut pas que je me disperse.

 

Jusqu’à maintenant, j’avais un travail à côté qui prenait un maximum de mon temps, mais pour cette année 2018 comme je vous l’ai spécifié dans un article précédent, je n’ai plus mon job et à mon âge retrouver un boulot n’est pas simple et en plus j’ai ce grand projet de vouloir me consacrer à 100% à ma passion grâce à mon blog et la musique, en tout cas je l’espère !

 

Du coup maintenant je n’ai plus aucune excuse alors je bosse tous les jours (sauf le dimanche journée OFF) . Mais il faut que je sois encore plus vigilant dans mon organisation.

 

Je vais donc partager avec vous ce que je m’impose et que peut-être cela vous servira à vous aussi.

 

Pour commencer je dissocie ce qui est nécessaire de travailler pour cibler mes exercices et gagner en efficacité.

 

  1. Échauffement 
  2. Technique des poignets et doigtés
  3. Rapidité
  4. Indépendance (pieds et mains)
  5. Rapidité pieds (grosse caisse)
  6. Endurance, régularité
  7. Musicalité, écoute
  8. Improvisation, solo

 

 

Cela fait beaucoup de choses. Cela veut dire aussi que tout ne peut pas être travaillé à chaque séance.

C’est pour cela qu’il faut une organisation.

 

La première chose à faire est de réfléchir à ce qui peut être travaillé en même temps sans se perdre.

 

Pour commencer, je préconise et donc je m’efforce de travailler sur plusieurs points à la fois, dès l’échauffement.

 

L’échauffement peut être couplé avec le travail des poignets et doigtés mais aussi avec l’indépendance. J’inclus systématiquement un ostinato, le plus simple, pour l’instant, c’est à dire grosse caisse sur les temps 1 et 3 et la pédale charleston sur les temps 2 et 4 (voir la partition ci-dessous), je joue donc toutes les noires de la mesure ainsi.

 

 

 

 

 

 

C’est d’ailleurs ce principe là que je préconise sur mon PACK « Acquérir l’indépendance à la batterie de manière efficace » que vous pouvez télécharger gratuitement en cliquant ici

 

Donc dans chaque séance j’intègre un échauffement avec un peu de technique doigtés et poignets ainsi que l’indépendance avec l’ostinato, un minimum de 15 minutes.

Si mon temps est limité entre 20 et 30 minutes alors je ne fais que ça pendant tout ce temps, car le reste demande nettement plus de temps pour être travaillé et développé.

 

Pour le travail de rapidité pieds et mains, de la musicalité, ainsi que pour pousser un peu plus loin le travail de l’indépendance et pour finir développer l’improvisation, il est nécessaire de réfléchir et analyser nos besoins en fonction du style que nous souhaitons aborder mais aussi en fonction de notre niveau bien sûr mais également en fonction de la période.

 

Une analyse régulière de notre niveau est nécessaire, et en fonction de l’objectif fixé, il faut définir un travail précis, étape par étape, ce qui n ‘est pas toujours évident si on est seul et que nous n’avons pas un prof  de batterie qui nous aide dans cette démarche.

 

Je procède de la manière suivante, si je souhaite apprendre un rythme ou le développer, j’analyse ce qui me bloque,  pour pouvoir travailler sur ce blocage. 

 

Il peut être complètement différent selon la période.  Bien souvent c’est ma main gauche  (ma main faible) qui me cause des soucis ou parfois le pied de grosse caisse , ou encore l’indépendance des membres. Une chose est sûr c’est souvent le problème de beaucoup de batteurs.

 

Nous avons pratiquement tous les mêmes problèmes et difficultés mais comme nous sommes tous différents, la façon de travailler peut varier en fonction de chacun d’entre nous.

 

Les exercices à travailler sont souvent les mêmes mais il faut les adapter.

 

Je sais qu’il est difficile de définir un plan d’action à soi même, mais nous n’avez pas le choix soit vous avez un prof de batterie ou un coach qui vous dirige soit vous vous structurez et vous établissez vous même les exercices qu’il faut bosser pour passer à l’étape suivante.

 

Depuis ce début d ‘année, je travaille de plus en plus des exercices qui sollicitent en priorité ma main gauche, car comme je l’ai dit un peu plus avant, elle me cause beaucoup de problème.

 

Voici deux exemples d’exercices que je bosse en ce moment qui en plus de travailler cette « horrible main gauche » chamboule mon cerveau. 

 

 

Main faible 02 18 1

 

Vous constaterez sur l’exercice N°1 que l’on commence par notre main faible (à inverser si vous êtes gaucher) cela implique un effort mental important, comme le dit Cedric Hilaire dans une de ses excellentes vidéos,  instinctivement nous sollicitons et commençons nos phrasés, nos rythmes enfin tout par notre main forte (droite pour moi). Donc notre cerveau à du mal à s’adapter lorsqu’on inverse tout.

 

C’est pour cela qu’en commençant les exercices par notre main faible et en la sollicitant plus que l’autre, cela nous demande une concentration importante dans un premier temps mais  le but est d’acquérir des automatismes pour pouvoir le faire sans effort, c’est à ce moment là que c’est « gagné ». En répétant ces exercices au minimum vingt fois de suite sans s’arrêter, tout en commençant doucement et en augmentant le tempo au fur et à mesure, vous intégrez l’endurance également.

 

En attendant, il faut bosser ! :/

 

En parallèle de travailler sur votre problème (la main gauche pour moi), il faut analyser et jouer le morceau, le break ou le fil que vous souhaitez acquérir.

Pour cela je vous conseille de retranscrire ou au moins tenter d’écrire une partie de la partition de la base du morceau, du break ou du fill.

 

La raison est en qu’en procédant ainsi vous mettez un maximum de chance de votre côté pour non seulement mieux comprendre ce que vous voulez reproduire car vous utilisez  « 3  Sens » nécessaires à l’apprentissage de la batterie mais pas que.

 

Utiliser l’ouïe, le touché, et la vue  ensemble vous permettrons d’augmenter votre capacité à mémoriser. Chacun d’entre nous mémorise plus facilement soi en touchant (par l’écriture) d’autre la vue (en lisant) ou d’autre en écoutant, dans notre cas pour la musique c’est même indispensable. 

 

Pour reproduire quelque chose à la batterie (rythme, fill, break etc…) il faut le chanter, donc avant il faut le comprendre, et bien en faisant cela vous mettrez toutes les chances de votre côté. 

 

Si vous êtes capable de chanter ce que vous voulez reproduire, alors vous pouvez tenter de le jouer mais pas avant.

 

Il faut également, comme je le dis un peu plus avant dans l’article, travailler son blocage (rappelez vous, ma main gauche pour moi).

 

Si vous procédez ainsi, forcément, vous progresserez, mais cela demande une discipline qui n’est pas simple à appliquer.

 

Pour ma part, je continue sur ce procédé, sur cette façon de travailler et je commence à sentir les effets, alors si marche pour moi, cela peut marcher pour vous !

 

Pour la rapidité, la musicalité et l’improvisation, j’aborderais le sujet sur un prochain article, alors inscrivez à la fin de l’article pour recevoir mon PACK et être informé de mon actualité (article, tuto, vidéo, conseils, partitions….)

 

Cet article t’as plu ? Alors Like le et partage le avec un max d’ami(e)s !  😉

 

Christophe SOLIVERES #FSB

 

 

 

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 thoughts on “« Organisation » et « discipline » pour une progression fulgurante à la batterie

  1. Salut Christophe, salut à tous,
    Tout à fait d’accord avec toi. Si l’on ne s’impose pas un plan d’action comme tu dis, on est vite débordé par le « tout et n’importe quoi ».
    J’organise comme tu le préconises, mes séances avant de me mettre en action sur l’instrument. Ainsi, je sais que la séance du jour sera consacrée à tel ou tel exercice et je finis souvent par une révision d’un morceau étudié précédemment, histoire de me raffraîchir la mémoire.

  2. Avec plaisir, mais moi aussi j’aurais parfois besoin qu’on me rappelle, je dois me concentrer pendant la séance pour garder en tête mon objectif mais parfois je m’emporte dans une improbable totale !!!
    LOL

    Christophe #FSB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

banner

Tu aimes ce blog ? Alors partage le, un max !